Artistes

De Une correspondance familiale


Des noms de peintres ou de graveurs apparaissent sous la plume des épistoliers qui ont, d’autre part, des liens familiaux avec certains artistes.

Liens familiaux avec des artistes   

- Charles Mertzdorff et la famille Bonnard
- André Marie Constant Duméril et le sculpteur Charles Cordier (époux de Félicie Berchère)
- André Marie Constant Duméril et le peintre Giuseppe Devers (époux de Marie/Maria Berchère)
- Alphonsine Delaroche et la miniaturiste genevoise Henriette Rath.

Les artistes cités ou auxquels il est fait allusion

Il y a peu d’opinions artistiques exprimées dans les lettres conservées – moins que celles concernant la musique ou la littérature. Cependant quelques noms sont cités à propos d’œuvres commandées, soit dans le cadre professionnel (gravures de planches scientifiques), soit dans le cadre familial (portraits en particulier).

- Francesco Albani, dit l’Albane, admiré par Auguste Duméril en Belgique (journal de voyage, 1831).

- Jeanne Belloc, épouse de Georges Bibron, l’aide-naturaliste d’André Marie Constant Duméril ; elle est peintre miniaturiste de genre et de portraits et lithographe, élève de son frère Jean Hilaire Belloc.

- Émilie (Marie) Bernard, peintre sur porcelaine (lettres du 25 janvier 1878 et du 22 novembre 1878)

- Firmin Bocourt, dessinateur, aide-naturaliste et garde des galeries de zoologie du Muséum d'histoire naturelle de Paris

- Louis Léopold Boilly, qui peint un portrait de François Jean Charles Duméril

- Édouard Brongniart. La famille Brongniart fait partie des familiers des Duméril et des Milne-Edwards. Alphonse Milne-Edwards possède un portrait de sa belle-sœur Eugénie Desnoyers par Édouard Brongniart (testament du 13 octobre 1896)

- la famille Bulffer, dynastie d’artistes, auprès de laquelle les Mertzdorff se fournissent en couleurs

- Antoine Chazal, artiste peintre et graveur, professeur d’iconographie des animaux au Jardin des Plantes (Paris), est reçu chez les Duméril.

- Jean Baptiste Cloquet, dessinateur, graveur, professeur de dessin

- Charles Cozette appartient à une famille de lissiers voisine des Duméril à Amiens.

- Pierre Jean David dit David d’Angers. Caroline Duméril signale le mariage de Jeanne Hélène David, fille du sculpteur, avec le docteur Nicolas Adolphe Gubler (26 juillet 1856).

- Devéria (probablement Eugène). Alphonse Milne-Edwards possède des copies par Devéria de tableaux de Rubens et Murillo (testament du 13 octobre 1896).

- Albrecht Dürer, admiré à Francfort par Auguste Duméril (journal de voyage, 1846)

- A Paris, Marie et Émilie Mertzdorff sont pour amie Marie Flandrin, de la famille des peintres Auguste, Hippolyte et Paul Flandrin (qui donne des cours à Marie).

- Eugénie de Gisors, miniaturiste, et son époux le peintre André Despois, relations des Duméril

- Jean Jacques Henner, peintre alsacien (1829-1905). Eugénie Desnoyers signale à son époux Charles Mertzdorff (lettre du 15 juillet 1871) que « les dames de Thann viennent d'offrir à M. Gambetta un tableau dû au pinceau de M. Henner, représentant L'Alsace attendant sa Délivrance » [L’Alsace. Elle attend, Musée national Jean-Jacques Henner, Paris].

- Nicolas Huet, peintre et graveur attaché au Muséum, dont les (petites ?-)filles sont des amies d’Adèle Duméril et d’Eugénie et Aglaé Desnoyers.

- Nicolas Henri Jacob, qui lithographie le portrait peint par Boilly

- Laure Lapierre, épouse de Paul Brouardel, un ami d’Alphonse Milne-Edwards. Laure Brouardel est sociétaire des Artistes Français ; elle expose (des portraits) au Salon de 1890 à 1901.

- Charles Léopold Laurillard, dessinateur au Muséum

- Charles Louis François Le Carpentier, que fréquente André Marie Constant Duméril à Rouen

- Anicet Charles Gabriel Lemonnier, peintre d’histoire et de genre qu’André Marie Constant Duméril rencontre à Rouen

- Charles Alexandre Lesueur, peintre naturaliste qu’André Marie Constant Duméril rencontre probablement au Havre en 1800

- John Frederick Miller dont parle André Marie Constant Duméril dans sa lettre du 6 décembre 1834

- Alphonse Monchablon. Alphonse Milne-Edwards possède un portrait de son beau-frère Julien Desnoyers par Alphonse Monchablon (testament du 13 octobre 1896)

- Bartolomé Esteban Murillo. Alphonse Milne-Edwards possède des copies par Devéria d'un tableau de Murillo : « le chauffeur » (testament du 13 octobre 1896).

- François Louis Frizt de Niederhäusern (ou Niederhäusern-Koechlin) dont Marie Mertzdorff admire les paysages (lettre de l’été 1878)

- Paul Louis Oudart, peintre et lithographe, en relation au Muséum avec André Marie Constant Duméril

- Pierre Prévost, qui peint avec ses collaborateurs les « panoramas » qu’admire Alphonsine Delaroche (5 octobre 1816).

- Raffaello Sanzio dit Raphaël, admiré par Auguste Duméril en Belgique (journal de voyage, 1831).

- Jean-Baptiste Ricord, peintre, musicien et médecin ; Auguste Duméril est invité chez ses frères.

- Pierre Paul Rubens, admiré par Auguste Duméril en Belgique (journal de voyage, 1831) et en Allemagne (16 septembre 1846). Alphonse Milne-Edwards possède une copies par Devéria d'un tableau de Rubens : « deux lions montés par des enfants » (testament du 13 octobre 1896)..

- François Noël Sellier, graveur au burin qu’André Marie Constant Duméril fréquenterait en 1794

- Blanka Teleki, peintre et écrivain, est la sœur d’Emma, épouse d’Auguste de Gérando, amis des familles Desnoyers et Duméril.

- Van Dyck, admiré par Auguste Duméril en Belgique (journal de voyage, 1831).

- Otto van Veen dit Otto Venius, admiré par Auguste Duméril en Belgique (journal de voyage, 1831).

D’autres artistes sont cités dans le testament de Léonard Boulez.


Pour citer cette page

« Artistes », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Artistes&oldid=52208 (accédée le 8 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.