Brouardel, Paul (1837-1906) et ses proches

De Une correspondance familiale


Paul Brouardel est un ami d’enfance d’Alphonse Milne-Edwards. Eugénie Desnoyers, épouse de Charles Mertzdorff, le cite dans ses lettres en 1870. A partir de 1873, Marie et Emilie Mertzdorff, à Paris, fréquentent la famille Brouardel, en particulier « Mme Brouardel », Élisabeth Coudray, mère de Paul Brouardel et veuve de Pierre Brouardel.

Pierre (Auguste Alexandre) Brouardel (1806-1854), professeur de philosophie, épouse en 1833 (Elisa Julie Gabriel) Élisabeth Coudray (1812-1905), fille de René Michel Coudray et de Martine Désirée Chayla. Pierre Brouardel et Élisabeth Coudray ont deux fils :

1- (Pierre) Ernest Brouardel (1834-1908), agent d'affaire, industriel, marié vers 1867 avec Marie (Olympe Geneviève) Bertrand (1846-1878). Ils ont au moins deux enfants :

- Georges Brouardel (1869-1959), probablement « le petit Brouardel » cité dans la lettre du 21 décembre 1873. Georges Brouardel est médecin. Il semble que Elisabeth Coudray vienne vivre chez son fils, 203 bis boulevard Saint Germain à Paris, vers 1881 (lettre du 8 novembre 1881)

- Marthe Marie Brouardel, née en 1873.

2- Paul Brouardel (1837-1906), né à Saint Quentin, docteur en médecine (1865), est médecin de l'hôpital Saint-Antoine (à partir de 1873), puis l'hôpital de la Pitié, à Paris. Il est doyen de la Faculté de médecine de Paris (à partir de 1887), membre de l'Académie nationale de médecine (élu en 1880), membre de l'Institut, membre libre de l'Académie des sciences (élu en 1892). Soucieux de santé et d’hygiène publiques, il publie de nombreux ouvrages, dont : Le secret médical (1887), La mort et la mort subite (1893), La fièvre typhoïde (avec Léon-Henri Thoinot, 1895), Cours de médecine légale de la Faculté de médecine de Paris (1895-1909), L'infanticide (1897), La Lutte contre la tuberculose (1901) ; il dirige avec A. Gilbert et J. Girode les 10 volumes du Traité de médecine et de thérapeutique (1895-1902).

En 1887 Paul Brouardel , « à la grande joie de sa mère » (lettre du 4 octobre 1887) se marie. Il épouse Laure Lapierre (Fontainebleau,1852-1936), veuve de l’industriel Georges Duchesne-Fournet (1840-1885). Laure Lapierre est artiste peintre, sociétaire des Artistes Français; elle expose - des portraits - au Salon de 1890 à 1901. (d’après le Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs... d’Emmanuel Bénézit).


Pour citer cette page

« Brouardel, Paul (1837-1906) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Brouardel,_Paul_(1837-1906)_et_ses_proches&oldid=51977 (accédée le 2 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.