Institut national, Académie des sciences

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril est élu membre de l'Institut (classe des sciences physiques et mathématiques, section d'anatomie et zoologie) le 26 février 1816 ; il devient président de l'Académie des sciences en 1831. Mais avant ces dates, l’Institut national des sciences et arts est mentionné dans ses lettres. Lorsque, en 1805, il est envoyé par le ministère de l’Intérieur étudier une épidémie en Espagne, il est également chargé de mission par l’Institut national. Et en 1807 ses lettres se font l’écho de ses espoirs d’être élu membre de cette institution.
Des membres de l’Institut sont régulièrement mentionnés dans les lettres des descendants d’André Marie Constant Duméril

En 1666 Colbert avait choisi un petit groupe de savants qui se réunissaient de façon assez informelle dans la bibliothèque du roi. En 1699, cette compagnie est organisée en Académie royale et ses 70 membres se réunissent au Louvre.

Les académies royales sont supprimées par la Convention (décret du 8 août 1793). En 1795 un Institut national des sciences et des arts est organisé pour « perfectionner les sciences et les arts par les recherches non interrompues, par la publication des découvertes, par la correspondance avec les sociétés savantes et étrangères, suivre les travaux scientifiques et littéraires qui auront pour objet l'utilité générale et la gloire de la République ». Il comprend 144 membres à Paris (et autant d'associés dans les départements), répartis en 3 classes : Sciences physiques et mathématiques (60 membres), Sciences morales et politiques, Littérature et Beaux-Arts. Chaque classe est divisée en sections de six membres chacune et six associés. La classe des Sciences physiques et mathématiques comprend dix sections : Médecine et Chirurgie, Anatomie et Zoologie, Botanique et Physique végétale, Économie rurale et Art vétérinaire, Histoire naturelle et Minéralogie, Chimie, Physique expérimentale, Arts mécaniques, Mathématiques, Astronomie. Les deux autres classes sont remaniées sous le Consulat.

A partir de 1803 l’Institut compte deux secrétaires perpétuels et un président annuel (voir listes ci-dessous). En octobre 1806 les membres de toutes les classes de l’Institut se réunissent pour la première fois sous la coupole de la chapelle de l’ancien collège des Quatre-Nations, renommée « palais de l'Institut ».

En 1816 une ordonnance de Louis XVIII marque le retour aux appellations traditionnelles : Académie des sciences pour la première classe, Académie française, Académie des inscriptions et belles-lettres, Académie des beaux-arts pour les autres. Un instrument des travaux scientifiques est créé en 1835 sous l’influence de François Arago : les Comptes rendus de l’Académie des sciences.

Liste des secrétaires perpétuels

1803 Georges Cuvier pour les sciences physiques
1803 Delambre pour les mathématiques
1822 Fourrier pour les mathématiques
1830 Arago pour les mathématiques
1833 Pierre Flourens pour les sciences physiques
1868 Jean Baptiste Dumas
1884 Jules Célestin Jamin

*

Liste des présidents

1795 Lagrange (Louis de)
1796 Laplace (Pierre Simon)
1796-1797 Borda (Charles de)
1797 Fourcroy (Antoine François)
1797-1798 Lacépède (Etienne de)
1798 Bossut (Charles)
1798-1799 Jussieu (Antoine Laurent de)
1799 Cousin (Jacques Antoine Joseph)
1799-1800 Sabatier (Raphaël Bienvenu)
1800 Bonaparte (Napoléon)
1800-1801 Berthollet (Claude Louis)
1801 Coulomb (Charles Augustin)
1801-1802 Haüy (René Just)
1802 Monge
1803 Chaptal (Jean Antoine)
1803-1804 Carnot (Lazare)
1804-1805 Desfontaines (René Louiche)
1805-1806 Legendre (Adrien Marie)
1807 Guyon de Morveau (Louis Bernard)
1808 Bougainville (Louis Antoine de)
1809 Tenon (Jacques René)
1810 Prony (Gaspard Clair Marie de)
1811 Lacépède (Etienne de)
1812 Laplace (Pierre Simon)
1813 Hallé (Jean Noël)
1814 Lefèvre-Gineau (Louis)
1815 Huzard (Jean Baptiste)
1816 Charles (Jacques Alexandre César)
1817 Ramond de Carbonnières (Louis)
1818 Rossel (Paul)
1819 Vauquelin (Louis Nicolas)
1820 Sanné (Jacques)
1821 Percy (Pierre François)
1822 Gay-Lussac (Joseph Louis)
1823 Thénard (Louis Jacques)
1824 Arago (François)
1825 Chaptal (Jean Antoine)
1826 Poisson (Denis)
1827 Brongniart (Alexandre)
1828 Dulong (Pierre Louis)
1829 Mirbel (Charles François Brisseau de)
1830 Girard (Pierre Simon)
1831 Duméril (André Marie Constant)
1832 Lacroix (Silvestre François)
1833 Geoffroy Saint-Hilaire (Etienne)
1834 Gay-Lussac (Joseph Louis)
1835 Biot (Jean Baptiste) puis Saint-Hilaire (Augustin)
1836 Dupin (Charles)
1837 Magendie (François)
1838 Becquerel (Antoine César)
1839 Chevreul (Eugène) puis en 1867
1840 Poisson (Denis) puis Poncelet (Jean Victor)
1841 Serres (Augustin)
1842 Poncelet (Jean Victor)
1843 Dumas (Ernest Charles Jean Baptiste)
1844 Dupin (Charles)
1845 Elie de Beaumont (Léonce)
1846 Mathieu (Louis)
1847 Brongniart (Adolphe)
1848 Pouillet (Claude)
1849 Boussingault (Jean Baptiste)
1850 Duperrey (Louis Isidore)
1851 Rayer (Pierre François)
1852 Piobert (Guillaume)
1853 Jussieu (Adrien de)
1853-1854 Combes (Charles)
1856 Binet (Jacques)
1856-1857 Geoffroy Saint-Hilaire (Isidore)
1858 Despretz (César Mansuète)
1859 Senarmont (Henri de)
1860 Chasles (Michel)
1861 Milne-Edwards (Henri)
1862 Duhamel (Jean Marie)
1863 Velpeau (Alfred Armand Louis Marie)
1864 Morin (Arthur)
1865 Decaisne (Joseph)
1866 Laugier (Ernest)
1867 Chevreul (Eugène)
1868 Delaunay (Charles)
1869 Bernard (Claude)
1870 Liouville (Joseph)
1871 Coste (Victor)
1872 Faye (Hervé)
1873 Quatrefages (Armand de)
1874 Bertrand (Joseph)(jusqu'à son élection SP : 23/11/1874)
1875 Frémy (Edmé)
1876 Paris (Edmond)
1877 Péligot (Eugène Melchior)
1878 Fizeau (Hippolyte)
1879 Daubrée (Gabriel Auguste)
1880 Becquerel (Edmond)
1881 Wurtz (Charles Adolphe)
1882 Jamin (Jules)
1883 Blanchard (Emile)
1884 Roland (Eugène)
1885 Bouley (Henry) (décédé 30/11/1885)
1886 Jurien de La Gravière (Edmond)
1887 Janssen (Jules)(à partir du 06/06/1887) ; Gosselin (Léon) (décédé 30/04/1887)
1888 Janssen (Jules)
1889 Des Cloizeaux (Alfred)
1890 Hermite (Charles)
1891 Duchartre (Pierre)


Pour citer cette page

« Institut national, Académie des sciences », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Institut_national,_Acad%C3%A9mie_des_sciences&oldid=31270 (accédée le 4 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.