Jamin, Jules Célestin (1818-1886) et ses proches

De Une correspondance familiale


Marie Mertzdorff assiste au mariage de Julie Jamin avec Antoine Henri Becquerel (15 janvier 1877-A) et aux conférences que donne son père Jules Célestin Jamin.

Jules Célestin Jamin, né dans les Ardennes, fils de militaire, fait ses études à Reims puis à l'École normale supérieure de Paris (1838-1841). Il passe l'agrégation de sciences physiques (1841) et enseigne au collège à Caen puis à Paris. Il devient professeur de physique à l'École polytechnique (1852-1881) et à la faculté des sciences de Paris (1863-1881), tout en poursuivant des travaux sur l'optique, la réflexion de la lumière, l'électricité. Il est membre de l'Académie des sciences (élu en 1868). Il remplace Henri Milne-Edwards comme doyen de la faculté. Il préside l'Académie des sciences en 1882 et devint secrétaire perpétuel en 1884 succédant à Jean Baptiste Dumas.

Jules Célestin Jamin épouse en 1851, à Reims, Thérèse Joséphine Eudoxie Lebrun (1832-1880). Ils ont deux enfants :

  • Paul Joseph Jamin (1853-1903), artiste peintre, marié en 1882 avec Augustine Marie Caroline Bastien
  • Lucie (Zoé Marie) Jamin (1858-1878), mariée avec Henri Becquerel (1852-1908) ; ils ont un fils, Jean Becquerel (1878-1953), lui aussi physicien.



Pour citer cette page

« Jamin, Jules Célestin (1818-1886) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jamin,_Jules_C%C3%A9lestin_(1818-1886)_et_ses_proches&oldid=54984 (accédée le 5 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.