Thénard, Louis Jacques (1777-1857) et ses descendants

De Une correspondance familiale

Louis Jacques Thénard fait partie du cercle des connaissances d’André Marie Constant Duméril, que l’on sollicite à l’occasion (en 1843, pour trouver une place pour Auguste Duméril) ; les relations entre les deux familles se poursuivent dans les décennies suivantes.

Louis Jacques Thénard, fils d’un cultivateur champenois, est né dans l’Aube, à La Louptière. Il vient à Paris à 17 ans (1794) et suit des cours de chimie pour devenir pharmacien ; il est l’élève de Fourcroy et Vauquelin et bientôt leur préparateur. Il devient démonstrateur à l’Ecole polytechnique grâce à l’appui de Laplace, alors ministre de l’Intérieur. Berthollet le fait admettre dans la Société d’Arcueil en même temps que Gay-Lussac (1804) avec qui il collabore (fabrication chimique du sodium et du potassium). A Arcueil, il travaille également en chimie organique avec Biot et Dulong. Chaptal, ministre de l’Intérieur (1801-1804), oriente ses recherches vers des applications pratiques, comme un colorant bleu à base de cobalt pour la porcelaine de Sèvres. Thénard enseigne au Collège de France (où il succède à Vauquelin en 1804), à la Faculté des sciences (1809), à l’Ecole polytechnique (1810) ; il succède à Fourcroy à l’Institut en 1810. Il est membre de la Société philomathique. Il publie un Traité de chimie élémentaire théorique et pratique (1813-1816), réédité ; un mémoire sur l’eau oxygénée (1818) et divers ouvrages.

Louis Jacques Thénard est fait baron (1825), élu député de l'Yonne (1827-1831) ; il devient président de l'Académie des sciences (1823), membre de l'Académie nationale de médecine et du Conseil de l'instruction publique (après la révolution de 1830) et Pair de France (1832) ; en 1838 il devient administrateur du Collège de France en remplacement de Silvestre de Sacy. Il fonde la Société des amis de la science à laquelle il consacre une partie de sa fortune. Jean Baptiste Biot lui succède comme doyen de la Faculté des sciences de Paris.

En 1814 il épouse Jeanne Victoire (Victorine) Humblot (1796-1855), fille du député Arnould Humblot (1776-1845), petite-fille du fabricant des crayons Conté. Le couple Thénard-Humblot a trois enfants :
- Paul (Arnould Edmond) Thénard (1819-1884), a
gronome, membre l'Académie des sciences (section d'économie rurale), maire de Talmay, Côte d'Or (1852-1866). En 1842 il épouse (Isaure Françoise) Fanny Derrion Duplan (1823-1921). Ils ont un fils, Arnould (Eugène Georges) Thénard (1843-1905) marié le 16 février 1878 avec Marguerite (Catherine Joséphine) Devrez (1858-1930)
- Henri Thénard (1821-1855), marié en 1850 avec Marie-Louise Renault (vers 1833-1915)
- une fille mariée avec Jean-Pierre Lamarche.



Pour citer cette page

« Thénard, Louis Jacques (1777-1857) et ses descendants », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Th%C3%A9nard,_Louis_Jacques_(1777-1857)_et_ses_descendants&oldid=42337 (accédée le 4 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.