Pinel, Philippe (1745-1826)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril cite Pinel parmi ses professeurs à l’école de Santé en 1795 où il enseigne la physique médicale.

Philippe Pinel, médecin aliéniste, né dans une famille de médecins, fait ses études à la Faculté de Toulouse, puis à Montpellier où il fait connaissance de Chaptal, avant de venir à Paris (1778). Il dirige de la Gazette de Santé (1784). Il fréquente le salon de Madame Helvétius où il peut rencontrer, par exemple, pendant la Révolution : Vicq d'Azyr, A. Petit, Boyer, Thouret, Volney, La Révellière-Lépeaux, Daunou, Desgenettes, Siéyès, Lucien Bonaparte ; et ultérieurement : Richerand, Dupuytren, Récamier et Bayle.

Son intérêt pour la psychiatrie commence dans les années 1780, alors qu’il a une quarantaine d’années. Il travaille à l'hospice de Bicêtre sur la recommandation de Thouret et la Convention le nomme médecin-chef de l'Asile de Bicêtre (1793-1795). Avec le surveillant Jean-Baptiste Pussin, il commence à humaniser le traitement des malades. Il applique ensuite les mêmes méthodes novatrices à la Salpetrière. En décembre 1794, Pinel est nommé professeur d'hygiène puis, succédant à Doublet, professeur de médecine interne, dans la nouvelle école de Santé de Paris (où André Marie Constant Duméril est son élève). Parmi ses contemporains il est connu comme médecin plus que comme psychiatre. André Marie Constant Duméril signale en 1818 que Pinel reprend à sa suite le cours de pathologie de Bourdier, gravement malade.

Membre de l'Institut en 1803, il est nommé médecin consultant de l'Empereur (1804). Il est membre de l’Académie nationale de médecine. Il est destitué de sa charge de professeur en 1822, avec Chaussier, Desgenettes, Deyeux, Antoine Dubois, Jussieu, Lallement, Leroux, Moreau de la Sarthe, Pelletan et Vauquelin.

Il publie en 1797 une description des maladies : la Nosographie Philosophique ou La méthode de l'analyse appliquée à la médecine et en 1801 un Traité médico-philosophique sur l'aliénation mentale, remanié en 1809.



Pour citer cette page

« Pinel, Philippe (1745-1826) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Pinel,_Philippe_(1745-1826)&oldid=42201 (accédée le 1 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.