Doublet, François (1751-1795)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril cite Doublet parmi les professeurs de l’école de Santé en 1795, où il devait enseigner la pathologie. Mais il meurt peu après et Pinel lui succède.

En 1785, Colombier, inspecteur général des hôpitaux civils et des maisons de force et son adjoint Doublet présentent le résultat d’une enquête (menée avec Thouret) : Instruction sur la manière de gouverner les insensés et de travailler à leur guérison dans les asyles qui leur sont destinés. Ce texte est fondamental pour la psychiatrie française.

Médecin, Doublet étudie la fièvre puerpérale.



Pour citer cette page

« Doublet, François (1751-1795) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Doublet,_Fran%C3%A7ois_(1751-1795)&oldid=41805 (accédée le 28 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.