Lallement, André Marie (1767-1834)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril cite Duméril parmi ses professeurs à l’école de Santé en 1795, où il enseigne la clinique externe.

André Marie Lallement, né à Guérande, se livre à l'étude de la chirurgie de 1784 à 1792 à l'école de Desault. Il poursuit une carrière universitaire et hospitalière : professeur de médecine à Paris, professeur de clinique médicale de perfectionnement réservée aux cas rares en 1795, adjoint de Sabatier à la chaire de médecine opératoire à l'Ecole de médecine de Paris de 1795 à 1822.

Lallement a remplacé Boyer en 1795 comme chirurgien-adjoint à la clinique de perfectionnement, avant de devenir chirurgien en chef de la Salpêtrière. Membre de l'Académie de médecine, section de chirurgie (1820). Il est révoqué sous la Restauration (1822) avec dix autres professeurs (Jussieu, Leroux, Chaussier, Desgenettes, Deyeux, Antoine Dubois, Moreau de la Sarthe, Pelletan, Pinel et Vauquelin).



Pour citer cette page

« Lallement, André Marie (1767-1834) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lallement,_Andr%C3%A9_Marie_(1767-1834)&oldid=41987 (accédée le 30 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.