La Révellière-Lépeaux, Louis Marie de (1753-1824)

De Une correspondance familiale

Lorsqu’en novembre 1795 le jeune André Marie Constant Duméril se promet de « lier connaissance avec La Révellière-Lépeaux qui est botaniste », celui-ci est aussi l’un des cinq membres du tout récent Directoire – ce qui « pourra être utile ».

La Révellière-Lépeaux, fils de grands propriétaires terriens, fait des études de droit à Angers, devient avocat, mais s'intéresse surtout à la botanique. Élu au tiers état en 1789, il est député de l'Assemblée constituante, Jacobin jusqu’en 1791, puis Girondin à la Convention (1792). Il se réfugie dans la clandestinité avant de revenir à la Convention. Elu au Conseil des Cinq-Cents, il est nommé Directeur (novembre 1795) et s’occupe surtout des questions culturelles et religieuses. Avec Barras, il prépare le coup d'État du 18 fructidor an V (4 septembre 1797). Il doit démissionner juin 1799 et cesse ses activités politiques.

Ses Mémoires sont publiées par son fils Ossian (1873).



Pour citer cette page

« La Révellière-Lépeaux, Louis Marie de (1753-1824) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=La_R%C3%A9velli%C3%A8re-L%C3%A9peaux,_Louis_Marie_de_(1753-1824)&oldid=41975 (accédée le 10 décembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.