Bourdier de la Moulière, Joseph François (1757-1820)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril cite Bourdier parmi ses professeurs à l’école de Santé en 1795 où il enseigne la pathologie médicale. En 1818, malade, il cède ce cours d’abord à Duméril, ensuite à Pinel (lettre du 9 mai 1818). Bourdier de la Moulière continue d’enseigner la clinique médicale (1818-20). André Marie Constant Duméril prononce à sa mort un discours, qui est publié.

Bourdier de la Moulière, docteur régent sous l’Ancien Régime, médecin de l’Hôtel-Dieu et professeur de pathologie interne de la faculté de médecine, est un praticien reconnu sous l’Empire : il fait partie des médecins ordinaires de la mère de Napoléon 1er, et sur proposition de Corvisart devient le médecin ordinaire de la nouvelle impératrice Marie-Louise (1810). Il est membre de la Légion d’honneur.



Pour citer cette page

« Bourdier de la Moulière, Joseph François (1757-1820) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Bourdier_de_la_Mouli%C3%A8re,_Joseph_Fran%C3%A7ois_(1757-1820)&oldid=41635 (accédée le 28 septembre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.