Desault, Pierre Joseph (1744-1795)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril cite Desault parmi ses professeurs à l’école de Santé en 1795, où il devait enseigner la clinique chirurgicale, mais il meurt dans le courant de l’année.

Après des études de chirurgie en province (Belfort) Pierre Desault suit à Paris les cours d'anatomie de Sabatier, d'A. Petit et de A. Louis. Il enseigne lui-même l'anatomie en ouvrant un cours privé et, grâce au soutien d'A. Petit et de Pichault de la Martinière, il devient membre de l'Académie de chirurgie. A partir de 1776, il pratique la chirurgie dans divers hôpitaux parisiens (la Charité de 1782 à 1785, puis l'Hôtel-Dieu) ; en 1795 il est nommé professeur à l'école de Santé. En juin 1795, il examine le dauphin emprisonné au Temple. Il meurt peu après. Pelletan lui succède à l’Hôtel-Dieu.

Desault est à l'origine de l'étude de la maladie au lit du patient ; il préfère le traitement médical ou le traitement non sanglant à des interventions chirurgicales ; il forme ainsi un grand nombre de chirurgiens, dont Bichat, Noël et Lavort. Ses Œuvres chirurgicales sont publiées par Bichat après sa mort (et bientôt traduites en anglais).



Pour citer cette page

« Desault, Pierre Joseph (1744-1795) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Desault,_Pierre_Joseph_(1744-1795)&oldid=41777 (accédée le 16 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.