Mercredi 29 novembre 1876

De Une correspondance familiale


Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


original de la lettre 1876-11-29 pages 1-4.jpg original de la lettre 1876-11-29 pages 2-3.jpg


Paris le 29 Novembre 76.

Mon cher Papa,

Il me semble que depuis quelques jours le courrier de Paris se ressent un peu du déménagement j’espère que tu pardonneras aux rédacteurs en vertu de leurs bonnes résolutions ; du reste les rangements avancent et d’ici à bien peu de jours nous du moins nous[1] aurons repris notre petite vie ordinaire ; pour tante[2] c’est autre chose la quantité du travail augmente chaque jour ; ce sont des rideaux à raranger des tapissiers & à recevoir, la vieille maison à ranger, enfin cela n’en finit pas. Nous sommes ravies de notre demeure, notre chambre avec son papier bleu et ses rideaux de mousseline blanche est charmante ; notre chambre de travail nous plaît beaucoup aussi ; surtout par sa vue et par son soleil ; Mlle Duponchel[3] voudrait que je prenne la vue de toutes les fenêtres et que je te l’envoie ! j’aime mieux que tu viennes l’admirer par toi-même ; enfin nous sommes enchantées et je suis sûre que tu approuveras aussi.

J’ai été bien contrariée la semaine dernière d’avoir été dans mon lit juste le jour du premier cours d’histoire[4] heureusement que cette bonne Marthe Tourasse m’a envoyé ses notes toutes recopiées et rédigées ce qui me remplace parfaitement et m’évite même beaucoup de peines demain j’irai bien sûr et m’en réjouis beaucoup. Je ne pourrai pas suivre le cours de physique ce qui m’ennuie bien il est à 4h et dure jusqu’à 5h et cela nous ferait vraiment rentrer trop tard y étant déjà depuis midi. Par contre j’ai assez envie de suivre un autre cours soi-disant de beaux-arts qui se fait également le Jeudi sur les différents genres d’architecture && par une demoiselle très bien[5] (à ce que dit Mlle Bosvy[6]) mais tante n’est encore nullement fixée ; comme je serai dans la maison il me semble que cela ne pourra jamais me faire de mal.

Nous rentrons de faire des courses et il est même fort tard c’est pourquoi je t’écris si vite et si mal tu dois du reste t’en être déjà aperçu. Nous avons été d’abord chez M. Mandl[7] qui continue à soigner la gorge de tante tous les huit jours ; nous y avons fait une bonne station, puis de là chez le dentiste[8] où le séjour d’attente a été plus long encore il y avait beaucoup de monde et nous regrettions presque d’y avoir été ; il nous a dit d’y retourner le plus souvent possible, c’est vraiment assommant. Nous allons ce soir dîner chez Mme Pavet[9] ce sera une réunion de dames où le sexe masculin ne sera représenté que par M. Jean[10] tu vois si c’est respectable ; ces Mrs[11] vont tous les deux dîner chez M. Chasles[12] à leur grand désespoir car tu sais qu’ils n’aiment guère à se déplacer le soir.

Merci mille fois, mon Père chéri, pour ta bonne lettre d’hier qui m’a fait un plaisir énorme ; que tu es donc gentil de nous tenir ainsi au courant de tout ce qui vous occupe tout là-bas et dont nous prenons bien aussi notre part ici. Comme cela doit être drôle de se marier. Je n’aimerais pas en être là mais j’ai encore le temps de t’embrasser bien des fois avant et c’est ce que je f vais faire bien vite pour ne pas faire attendre plus longtemps François[13].

Ta fille qui t’aime
Marie


Notes

  1. Marie Mertzdorff et sa sœur Emilie.
  2. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.
  3. Marie Louise Duponchel, professeur de dessin.
  4. Professeur : M. Pasquier.
  5. Mlle Magdelaine.
  6. Marguerite Geneviève Bosvy, professeur.
  7. Le docteur Louis Mandl.
  8. E. Pillette, dentiste.
  9. Louise Milne-Edwards, veuve de Daniel Pavet de Courteille.
  10. Le petit Jean Dumas.
  11. Alphonse Milne-Edwards et son père Henri Milne-Edwards.
  12. Le mathématicien Michel Chasles.
  13. François, employé par les Milne-Edwards.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 29 novembre 1876. Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_29_novembre_1876&oldid=35156 (accédée le 9 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.