Juin 1805, messidor an XIII

De Une correspondance familiale

Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à son père François Jean Charles Duméril (Amiens)

Original de la lettre 1805-06-xx-page1.jpg Original de la lettre 1805-06-xx-page2.jpg


n° 155

Mon cher père,

Mon départ est enfin fixé pour lundi vingt-six à 6 heures du soir. par économie nous prenons la diligence jusqu’à Bayonne nous nous arrêterons cependant deux ou trois jours à Bordeaux. De Bayonne nous allons à Madrid mais alors nous aurons plus de représentation. on nous accorde trente francs par jour et 10 francs par poste. Nous ne comptons que couvrir nos dépenses. j’emmène avec moi Médard et Desgenettes son domestique.

Si je ne vous ai pas écrit plus tôt vous en savez la raison. J’ai voulu terminer mon ouvrage[1] avant de quitter Paris. J’ai encore à peu près trois pages à écrire pour finir le texte proprement dit, je ferai passer l’introduction quand je l’aurai composée. Le cousin Dumont[2] se charge de revoir les sept ou huit feuilles qui restent à composer. La publication de ce travail n’aura lieu que pendant mon absence c’est le seul regret que j’éprouve. Le voyage me flatte beaucoup. j’ai des lettres de recommandation très puissantes du général Dejean[3] près de l’ambassadeur français[4] qui est son ami et près du prince de la paix[5] qui est le vice-roi, par M. Lacépède.

Craignant que cette lettre ne vous parvienne pas parce qu’il est une heure moins un quart je la clos et je l’envoie à la poste. Demain je vous donnerai plus de détails. J’embrasse toute la famille.

C. Duméril

P.S. Priez M. Cordier[6] de vouloir bien m’envoyer une nouvelle lettre de recommandation à Paris ou à Bayonne poste restante.


Notes

  1. Il s’agit probablement de la Zoologie analytique, ou Méthode naturelle de classification des animaux... qui paraîtra à Paris chez Allais en 1806.
  2. Charles Dumont de Sainte-Croix.
  3. Jean François Aimé Dejean.
  4. Pierre Riel de Beurnonville.
  5. Manuel Godoy Álvarez de Faria.
  6. Pierre Louis Antoine Cordier.

Notice bibliographique

D’après l’original (il existe également une copie dans le livre des Lettres de Monsieur Constant Duméril, 2ème volume, p. 117-118)

Pour citer cette page

« Juin 1805, messidor an XIII. Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à son père François Jean Charles Duméril (Amiens) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Juin_1805,_messidor_an_XIII&oldid=40195 (accédée le 25 juin 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.