Mai 1805, prairial an XIII

De Une correspondance familiale

Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à son frère Désarbret (Amiens)

Original de la lettre 1805-05-xx-page1.jpg Original de la lettre 1805-05-xx-page2.jpg


n° 153

Mon cher ami,

Le Décret est rendu à Milan le 17 prairial : il est ainsi conçu. Napoléon Empereur et Roi Décrète ce qui suit. Article 1er MM. Desgenettes et Duméril Professeurs à l’école de Médecine de Paris sont nommés membres de la commission de l’épidémie pour aller en Espagne en remplacement de MM. Chaussier et Leclerc. Article 3. le Ministre de l’intérieur[1] chargé de l’exécution du présent décret. l’article deux n’est pas copié dans l’ampliation qu’on nous en a délivré mais nous savons qu’il est ainsi conçu. il sera mis à la disposition du ministre de l’intérieur une somme de 50 000ll. Je n’ai pas vu encore Desgenettes je vais aller conférer avec lui. Tu vois que l’époque du départ n’est point fixée. Dans tous les cas il m’est impossible de partir avant le mois de thermidor. mon ouvrage[2] va très bien mais il m’occupe considérablement. je n’ai pas une seule minute à moi j’en suis à peu près à la moitié de l’impression.

Je viens de recevoir à l’instant la somme de 72ll 12s d’un M. <Jumelle> qui croyait trouver chez moi des papiers que tu m’avais adressés. Il m’a laissé la somme et je lui ai promis de lui faire passer les pièces aussitôt qu’elles me seraient parvenues.

Je t’embrasse. C. Duméril.

Auguste[3] déjeune avec moi. personne de nous n’a encore reçu de nouvelles ultérieures de Duméril[4]. cela nous inquiète. surtout Mlle B.y[5].


Notes

  1. Jean Baptiste Nompère, comte de Champagny.
  2. Il s’agit probablement de la Zoologie analytique, ou Méthode naturelle de classification des animaux... qui paraîtra à Paris chez Allais en 1806.
  3. Auguste Duméril, leur frère.
  4. Jean Charles Antoine dit Duméril, leur frère.
  5. Abréviation probable pour Henriette Bruloy.

Notice bibliographique

D’après l’original (il existe également une copie dans le livre des Lettres de Monsieur Constant Duméril, 2ème volume, p. 114-115)

Annexe

A monsieur Duméril, avoué

Petite Rue Saint Rémy n°4

A Amiens

Pour citer cette page

« Mai 1805, prairial an XIII. Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à son frère Désarbret (Amiens) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mai_1805,_prairial_an_XIII&oldid=40646 (accédée le 18 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.