Jeudi 23 avril 1874 (A)

De Une correspondance familiale

Lettre de Marie Mertzdorff, avec ajout d’Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris) à Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)

original de la lettre 1874-04-23A pages1-4.jpg original de la lettre 1874-04-23A pages2-3.jpg


Mon cher Papa

C’est encore moi qui viens aujourd’hui te donner de nos nouvelles qui du reste sont excellentes nous allons tous très bien et jouissons d’un temps splendide, on étouffe plus qu’en été hier à ma fenêtre (on me dit que je peux ne pas me fixer là-dessus) il faisait plus 40 degrés.

Emilie[1] et tante[2] sont au catéchisme moi bien que ce soit Jeudi je suis restée car j’ai <énormément à faire> et moi à la fin de la semaine je dois aller à cette retraite pour laquelle je me réjouis tant, j’ai tenu à m’avancer[3]. J’ai 158 pages d’histoire à repasser (la moitié du livre) 4 cartes d’Angleterre, 6 de Belgique, 4 de Hollande, 5 de Suisse à pouvoir reproduire textuellement Mercredi prochain &&. Tu vois petit père que je n’ai pas le temps de flâner mais comme cela est de même pour les autres je vais tâcher de m’en tirer le mieux possible.

Hier mon ne s’est <  > attendu que tous les devoirs étaient pour les prix nous avons fait une dictée de participes où les fautes de participe seules comptaient mais il est dit que je n’aurai pas de feuille rose de l’année car je connais déjà une bêtise. Nous avons fait aussi l’analyse logique et la chronologie pour les prix.

Je ne crois pas ce dernier concours trop mauvais seulement j’ai donné à Henri IV de Lancastre[4] la femme de Henri V et à celui-là une femme d’invention, enfin le 15 Mai je saurai si les autres ont mieux fait que moi.

Aujourd’hui nous attendons Marie Flandrin Henriette[5] et Paulette[6].

Hier en rentrant <   > nous reconduisions Paule et Marie et comme Mme Arnould[7] était au Luxembourg nous avons été l’y rejoindre et là cette bonne tante a bien voulu sacrifier la course qu’elle comptait nous faire faire et nous sommes restées un bon moment à causer avec nos amies.

Je t’ai dit je crois que le petit André Pavet[8] est tout souffrant hier il allait mieux cependant sa maman[9] n’a pas dîné avec nous.

Mon rhume va beaucoup mieux et aujourd’hui je ne m’en aperçois pour ainsi plus il n’a pas duré trop longtemps.

Serais-ce indiscret, mon bon petit papa de te dire que Mme Festugière[10] désire ardemment ses papiers[11] car elle va sous peu partir pour Brousseval si cela ne te gêne pas je crois que tu lui ferais bien plaisir en les lui envoyant le plus tôt possible.

Nous attendons avec impatience de tes nouvelles et nous craignions bien que tu ne sois par trop fatigué de tous tes voyages car il me semble que tu en as fait un peu trop en 10 jours.

Je n’ai plus grand-chose à te dire je te quitte donc et je remplirai cette page chez bonne-maman[12] où on m’apprend peut-être quantité de choses très intéressantes.

Tu sais cette horrible gothique que j’ai fait avec toi il y quelques temps et bien hier Mme Charrier[13] m’a nommée comme l’ayant parfaitement faite, elle n’est pas difficile n’est-ce pas ?

Je tiens, mon cher Charles, à remplir cette petite place vide de nos meilleures amitiés pour vous et à vous dire que les santés sont bonnes, le rhume de Marie'[14] n’est pas encore terminé mais il n’a rien de grave. Emilie est toujours un petit cheval au travail aussi est-elle récompensée et aujourd’hui elle a le cachet d’or.    

Dites mille choses à bonne-maman'[15] de notre part et dites-lui que je parlerai à Mme Buffet[16] de M. Duméril[17] en faisant des vœux pour que ce petit mot puisse lui être utile.

Mille tendres amitiés de la part de tous.   

AM


Notes

  1. Emilie Mertzdorff.
  2. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.
  3. Pour le travail donné au cours Boblet-Charrier.
  4. Henri IV (1367-1413), roi d'Angleterre et prétendant au trône de France, époux de Marie de Bohun, et père de Henri V d'Angleterre (1387-1422), lui-même époux de Catherine de Valois.
  5. Henriette Baudrillart.
  6. Paulette, Paule Arnould.
  7. Paule Baltard, épouse d’Edmond Arnould.
  8. André Pavet de Courteille.
  9. Louise Milne-Edwards, veuve de Daniel Pavet de Courteille.
  10. Cécile Target, veuve de Georges Jean Festugière.
  11. L’acte de naissance de Marie Anne Communaux.
  12. Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers.
  13. Caroline Boblet, veuve d’Edouard Charrier.
  14. Marie Mertzdorff.
  15. Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril.
  16. Marie Pauline Louise Target, épouse de Louis Joseph Buffet.
  17. Alfred Duméril (voir la lettre du 21 avril).

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 23 avril 1874 (A). Lettre de Marie Mertzdorff, avec ajout d’Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards (Paris) à Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_23_avril_1874_(A)&oldid=39977 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.