Arnould, Paule (1859-1942) et sa famille

De Une correspondance familiale


Familles Arnould, Baltard, Blondeau, Chauveau, Dubarry, Duval, Lequeux, Martinet

Dans les années 1870 Paule Arnould et Marie Mertzdorff fréquentent le même cours à Paris, celui des dames Charrier-Boblet ; les relations se poursuivent au-delà de l’adolescence. Paule Arnould est fille d’Edmond Arnould (1821-1893), ingénieur, et de sa seconde épouse Paule Baltard (1834-1916).

Edmond Arnould, propriétaire rentier, est fils de Jean Baptiste Arnould, dit Arnould-Sénart (1794-1846), marchand de draps à Reims, et de sa première épouse Joséphine Sénart (1798-1836) : Paule Arnould n’a donc pas connu ses grands-parents paternels. En revanche, elle mentionne divers membres de sa nombreuse famille.

Jean Baptiste Arnould et Joséphine Sénart ont sept enfants :
1- Charles Arnould (1818-1845), célibataire
2- (Jean Baptiste) Ernest Arnould (1819-1853), avocat, marié en 1846 avec Marie Morizet (1829-1886). Leur fils, Charles Arnould (1847-1904) négociant en vins de champagne, marié en 1900 avec Marie Becker (1862-1919) ; il est, comme son oncle Arthur Arnould, collectionneur d’art islamique dans leur maison d'Alger[1]

3- Edmond (Jacques) Arnould (1821-1893) épouse Paule Baltard (1834-1916). Voir ci-dessous
4- Mathilde (Marie) Arnould (1823-1868), mariée en 1843 avec Eugène Stévenin (1815-1880) ; trois enfants
5- Nelly (Eugénie Claire) Arnould (1825-1894), mariée en 1844 avec Charles Robert (1812-1887) ; trois enfants
6- (Élise) Anna Arnould (1826-1880), mariée une première fois en 1845 avec Maurice Prouvensal de Saint-Hilaire. Ils ont deux enfants, dont Hélène Prouvensal de Saint-Hilaire (1846-1898) qui épouse en 1872 Camille Martinet (1836-1916), président de la Cour d"appel de Paris ; ils ont deux filles, Louise et Solange Martinet
Anna Arnould épouse en secondes noces Ernest Moret (1824-1858) et en troisièmes noces Adolphe Blondeau (1825-1894) : Anna Arnould est « Mme Blondeau » (lettre du 1er septembre 1878)
7- Arthur (Ovide) Arnould (1828-1867), président de la Société d’agriculture d’Alger, marié en 1855 avec sa belle-sœur Marie Morizet (1829-1886) ; leur fille meurt en bas âge.

Jean Baptiste Arnould devenu veuf épouse le 17 juin 1839 à Paris Valentine Léonie Harmand d'Abancourt (1817-1886) ; Jean Baptiste Arnould et sa seconde épouse ont deux enfants : Amélie Arnould (1840-1928) et Léon Arnould (1842-1919). Amélie Arnould, demi-sœur d’Edmond Arnould, épouse en 1862 Léopold Chauveau (1829-1902) (lettre du 13 octobre 1876).

Devenue veuve en 1846, Valentine Léonie Harmand d'Abancourt, la seconde épouse de Jean Baptiste Arnould, se remarie 10 mars 1847 à Paris avec Léon Rostan (1790-1866), médecin, professeur de clinique médicale à la faculté de médecine de Paris, membre de l’Académie de médecine. Valentine Léonie Harmand d'Abancourt-Rostan est la marraine de Paule Arnould.

***

Pauline, dite Paule Baltard (1834-1916), la mère de Paule Arnould, est la fille unique de l’architecte Victor Baltard (1805-1874), et d'Adélaïde Lequeux (1810-1889), « Grand-Père et Grand'Mère » dont parle Paule Arnould.
Victor Baltard, membre de l'Institut, premier grand prix de Rome, officier de la Légion d'honneur, constructeur à Paris des Halles centrales et de l'église Saint-Augustin, a également bâti sa maison du Vivier à Trigny (Marne) et la Villa qui porte actuellement son nom à Sceaux, dont il est question dans les lettres.
Adélaïde Lequeux a un frère, l’architecte Paul Eugène Lequeux (1806-1873), époux de Constance Baltard (1812-1889) ; ils ont sept enfants : Isabelle (1834-1911), célibataire, possiblement « Élisabeth » (lettre de septembre 1878) ; Louise (1839-1915), épouse Train ; Geneviève (1841-1926), épouse Guyot-Sionnest ; Jacques Paul (1846-1907), époux Jadelot ; Gabrielle (1847-1917), épouse Dolot ; Paul (1850-1918) ; André (1852-1902).

Le couple Edmond Arnould-Paule Baltard a sept enfants :

1- Pierre Arnould (né à Sceaux en 1854-1937), ingénieur (en particulier à la compagnie des chemins de fer PLM). Sa fiche de l’École polytechnique où il entre en 1873 le décrit ainsi : « Cheveux bruns - Front ordinaire - Nez droit - Yeux châtain foncé - Bouche petite - Menton rond - Visage ovale - Taille 167 ». Pierre Arnould épouse Alice Forest (1858-1910) en 1881 à Saint-Étienne en 1881 (lettre du 22 novembre 1881). Alice Forest est la fille de Jean Antoine Forest, négociant (né en 1828) et de Agathe Bouvard (1827-1906), mariés en 1851. Alice Forest a deux frères, Gabriel Forest (1853-1917), négociant à Saint-Étienne, marié en 1876 avec Louise Marie Matussière et Emmanuel Forest (1861-1939), marié avec Marie Louise Pauline Martin. Pierre Arnould et Alice Forest ont deux filles, Geneviève Arnould (1882-1918), épouse de Joseph Gelle (1872-1919), et Germaine Arnould (1885-1966)

2- Victor Arnould (1855-1860)

3- André Arnould (1858-1870)

4- Paule Arnould (1859-1942); elle épouse Louis Duval (Duval-Arnould) (1863-1942), avocat, fils d’Isidore Duval (1820-1895) et Sophie Fournier (1827-1914). Ils ont 7 enfants :

  1. Louise Duval-Arnould (1886-1975)
  2. Paul Duval-Arnould (1887-1970), époux de Marie Louise Parmentier (1889-1975)
  3. François Duval-Arnould (9 août 1888-1981), époux de Denise Prache (1892-1975)
  4. Sophie Duval-Arnould (12 octobre 1890-1990), épouse Robert Facque (1886-1955) le 20 octobre 1912 (lettre du 16 octobre 1912)
  5. Raymond Duval-Arnould (1892-1983), époux de Hélène Annibert (1891-1979)
  6. Rémy Duval-Arnould (1894-1918)
  7. Marc Duval-Arnould (1898-1944), époux de Bernadette de la Fournière (1900-1965)

5- Edmond Arnould (fils) (1863-1953), marié en 1890 avec Alice Dubarry (1868-1948). Edmond Arnould fils est chirurgien à Paris ; Louis Froissart le consulte (lettres du samedi 29 novembre 1913 et suivantes). Le couple Arnould-Dubarry a 7 enfants :

  1. Renée Arnould (1891-1987), épouse de Louis Guinoiseau (1881-1972)
  2. Lucy Arnould (1892-1981), épouse le 12 octobre 1912 (lettre du 16 octobre 1912) Louis de Sainte Marie (1886-Les Eparges, 19 mars 1915), dont le décès est signalé (lettre du 31 mars 1915)
  3. Jacques Arnould (1894-1915)
  4. Jérôme Arnould (1897-1969), qui épouse Madeleine de Gournay (1900-1984)
  5. Marie Edmée Arnould (1898-1989), qui épouse Joseph Abele (1892-1967)
  6. Noël Arnould (1900-1932)
  7. Paule Arnould (1904-1939)

6- Louis Arnould (1864-1949), historien, marié en 1888 avec Madeleine Faivre (1865-1947). Ils ont 7 enfants

  1. Jean Arnould (1889-1954), marié à Germaine Divers (1891-1975)
  2. Mathilde Arnould (1891-1969), mariée à Etienne Estrangin (1879-1971)
  3. Anne Arnould (1893-1970)
  4. André Arnould (1896-1918)
  5. Hélène Arnould (1898-1987)
  6. Marie Arnould (1901-1979), mariée à Yves Biraud (1900-1965)
  7. Jacqueline Arnould (1908-1996), mariée à Jacques Givelet (1902-1986)

7- (Vincent) Marcel Arnould (né à Trigny en 1872-1940), dont on suit les premiers pas (lettre du 18 septembre 1873). Comme son frère aîné Pierre, il entre à l’Ecole polytechnique (en 1891), où il est boursier. Sa fiche le décrit ainsi : « Cheveux châtains - Front ordinaire - Nez moyen - Yeux bruns - Bouche petite - Menton rond - Visage ovale - Taille 173 ». Il devient religieux.

*

D’un premier mariage avec Herminie Morizet (1823-1850), Edmond Arnould, père de Paule, a trois enfants (un fils et deux filles jumelles) :
- Albert Arnould (1847-1870), sous-lieutenant des tirailleurs

- Lucy Arnould (1849-1876), mariée en 1874 à Alfred Biver (1842-1903), directeur général des Glaceries Saint-Gobain. Ils ont deux filles, Marguerite Biver (lettre du 17 juillet 1875) (1875-1906), épouse de Paul Kittel (1868-1939) et (Justine) Jeanne Biver (1876-1963), épouse de Jacques Renie (1871-1937). Un lettre (12 janvier 1876) fait allusion à la mauvaise santé de Lucie. Alfred Biver se remarie avec Marie( Angélique) Rousset ; ils ont une fille Thérèse Biver (1882-1955).

- Mathilde Arnould (1849-1883). Il est question un moment (fin 1875-début 1876) d’un projet de mariage avec Paul Duméril.



Pour citer cette page

« Arnould, Paule (1859-1942) et sa famille », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Arnould,_Paule_(1859-1942)_et_sa_famille&oldid=56064 (accédée le 1 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.


  1. ABE Journal, « Une nouvelle tradition : la céramique algéroise à l’aube du xxe siècle », Clara Ilham Álvarez Dopico [https://journals.openedition.org/abe/4333?lang=es].