Dimanche 22 juillet 1857

De Une correspondance familiale


Lettre de Caroline Duméril (Montmorency) à sa cousine Adèle Duméril (Lion-sur-mer)



Montmorency 22 Juillet 1857

Puisque j'écris à Mlle Lucie, j'en profite, ma chère petite Adèle, pour venir causer aussi un peu avec toi et te remercier de ta gentille lettre et de ton souvenir qui m'ont fait grand plaisir. J'ai été très contente des bonnes nouvelles que ton père[1] nous a apportées de vous Dimanche dernier[2] ; mais je t'assure qu'après avoir eu le plaisir de savoir jour par jour ce que vous faites il me paraissait fort extraordinaire d'avoir été quatre longues journées sans entendre parler de vous, je ne savais vraiment plus ce que vous deveniez aussi je t'en prie ne me laisse pas trop longtemps sans lettre et prends bientôt ta chère plume pour t'en servir à mon intention. Tu comprends combien je suis heureuse ici et comme le temps me paraît court auprès de mes amies ; Eugénie et Aglaé[3] me chargent de leurs tendresses pour toi dont nous parlons souvent et Julien[4] t'envoie ses amitiés avec une bonne poignée de mains, il a reçu il y a une huitaine de jours une lettre d'Attila[5], je ne sais si Antonine a rompu le silence avec toi. J'aime à croire, ma chère enfant, que tu t'amuses toujours beaucoup avec Mlle Marie[6], je suis fort heureuse de te savoir ainsi une amie tu dois jouir bien plus encore de toutes choses.

Adieu, ma chère Adèle, on m'appelle pour déjeuner et il faut que je te quitte, embrasse bien ta mère[7] pour moi et prie-la de t'en faire autant de ma part mais que ce soit bien fort.

Tout à toi

Crol

J'envoie un bon souvenir à Louise à qui François, Pauline et Marie[8] font leurs meilleures amitiés.


Notes

  1. Auguste Duméril.
  2. Adèle et sa mère Eugénie Duméril passent l’été à Lion-sur-Mer.
  3. Eugénie et Aglaé Desnoyers.
  4. Julien Desnoyers, jeune frère d’Eugénie et Aglaé.
  5. Emeric Auguste de Gérando, dit Attila ; sa sœur Antonine de Gérando Teleki.
  6. Probablement Marie Baudement.
  7. Eugénie Duméril.
  8. Les domestiques.

Notice bibliographique

D’après l’original

Annexe

Mademoiselle Adèle Duméril

Pour citer cette page

« Dimanche 22 juillet 1857. Lettre de Caroline Duméril (Montmorency) à sa cousine Adèle Duméril (Lion-sur-mer) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_22_juillet_1857&oldid=41203 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.