Baudement, Marie (née autour de 1840)

De Une correspondance familiale

Marie Baudement est citée comme une amie dans la correspondance, en 1857 entre les deux cousines Caroline Duméril et Adèle Duméril, puis en 1865, au moment de son mariage, entre les Eugénie Desnoyers et sa sœur Aglaé. Madame Baudement habite rue du Cherche-Midi en 1865.

Deux personnages du nom de Baudement sont repérés : Théophile Baudement et Émile Baudement.

Théophile Baudement (1808-1874) est bibliothécaire à la Bibliothèque Mazarine, puis conservateur à la Bibliothèque impériale. Latiniste, il traduit César, Suétone, Tibulle, Valère-Maxime et Frontin.

[source : fichier BNF]

Émile Baudement (1816-1863) est professeur à l'Institut agronomique de Versailles puis au Conservatoire impérial des arts et métiers. Il est membre de la Société impériale et centrale d'agriculture. Il publie divers ouvrages sur l’horticulture et l’élevage des animaux (Expérience sur la valeur alimentaire de plusieurs variétés de betteraves introduites dans la ration des boeufs de travail, 1854 ou Les mérinos, 1868). Avec Achille Comte (1802-1866) et Henri Milne-Edwards (1800-1885), Emile Baudement publie en 1845 les Cahiers d'histoire naturelle, à l'usage des collèges... et des écoles normales primaires, plusieurs fois réédités (il rédige le cahier consacré à la botanique).



Pour citer cette page

« Baudement, Marie (née autour de 1840) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Baudement,_Marie_(n%C3%A9e_autour_de_1840)&oldid=41562 (accédée le 30 juin 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.