Samedi 21 avril 1804, 1er floréal an XII

De Une correspondance familiale

Lettre de André Marie Constant Duméril (Paris) à son père François Jean Charles Duméril (Amiens)

Original de la lettre 1804-04-21-page1.jpg Original de la lettre 1804-04-21-page2.jpg Original de la lettre 1804-04-21-page3.jpg


n° 150

Mon cher Père.

Nous sommes arrivés à Paris vendredi sur les onze heures et demie parce que nous avons été arrêtés à Chantilly par un accident arrivé à notre voiture dont l’un des cous de cygne a été cassé. les chevaux du général[1] nous attendaient à St Denis depuis 9 heures. notre voyage a été au reste fort commode quoiqu’il ait plu, neigé, grêlé, venté, toute la nuit. J’ai assisté le soir à la séance des professeurs où nous avons installé M. De jussieu. j’ai été à la leçon de Cuvier au Lycée. j’ai vu Dumont[2] dont la petite fille est tout à fait guérie, l’accès que nous avions craint n’étant pas survenu. je n’étais pas du tout fatigué et j’ai très bien dormi. hier j’ai repris mes occupations. Pendant mon absence M. Lacépède avait prié Cuvier de me sonder pour savoir si je voudrais bien encore avoir la complaisance de le remplacer cette année. Cuvier n’a pas dit que je fus absent et il a répondu qu’il m’avait sondé et que j’étais tout disposé. on doit m’écrire à ce sujet. ainsi je ferai encore le cours cette année. il n’y a rien de nouveau ici. on ne parle pas du départ du consul[3]. aucun journal n’a encore donné d’extrait de mon ouvrage[4]. je vais passer chez le libraire pour m’informer de la cause de ce silence.

J’ai vu Auguste[5] trois fois depuis mon retour. il s’est trouvé ce matin à déjeuner chez moi avec Duméril, ils se portent très bien. je vous embrasse comme toute la famille.

Votre fils

C. Duméril

Le 1er Floréal

an XII

Relativement à la suppléance de M. de Lacépède pour un 2e cours


Notes

  1. Jean François Aimé Dejean.
  2. Charles Dumont de Sainte-Croix a alors deux fillettes, Rose (née en 1798) et Clémence (née en 1800).
  3. Probablement le deuxième consul, Cambacérès, qui est fait archichancelier de l’Empire par Napoléon, le 18 mai 1804.
  4. Traité élémentaire d'histoire naturelle, In-8, XII-394 p., qui vient de paraître (voir lettre du 13 décembre 1803).
  5. Auguste (l’aîné) et Jean Charles Antoine dit Duméril, frères d’André Marie Constant Duméril.

Notice bibliographique

D’après l’original (il existe également une copie dans le livre des Lettres de Monsieur Constant Duméril, 2ème volume, p. 110-111)

Annexe

Monsieur Duméril père

petite rue Saint Rémy n° 4

à Amiens

Département de la Somme

Pour citer cette page

« Samedi 21 avril 1804, 1er floréal an XII. Lettre de André Marie Constant Duméril (Paris) à son père François Jean Charles Duméril (Amiens) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Samedi_21_avril_1804,_1er_flor%C3%A9al_an_XII&oldid=35462 (accédée le 10 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.