Dimanche 1er juin 1873

De Une correspondance familiale


Lettre de Marie Mertzdorff (Montmorency) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


Montmorency[1]

le 1er Juin 72

Mon cher père,

Je ne veux t'écrire que quelques lignes rien que pour te dire que nous allons très bien. Je t'écris de Montmorency où nous sommes venus malgré l'affreux temps et où nous dînerons. bon-papa et bonne-maman[2] vont bien et la petite maison est louée.

Ce matin devine où nous avons été à la messe ? Nous nous sommes levés à 6h moins ¼ et à 6h 20minutes, nous partions en voiture pour l'orphelinat de la rue Oudinot assister à la 1ère communion de cette petite fille[3] que tante[4] y a placée et dont tu nous as sans doute déjà entendu parler c'est celle pour laquelle tante avait écrit à Reims afin d'avoir son acte de baptême. Cela a été bien joli. Elles n'étaient que huit 1res communiantes.

Après nous lui avons dit un petit bonjour ce qui a paru lui faire grand plaisir car toutes ses compagnes avaient quelqu’un de leur famille tandis qu'elle était toute seule puisqu'il ne lui reste plus personne.

Puis nous sommes rentrés déjeuner après il faisait si vilain que nous n'avons pas osé partir puis comme vers midi il y a eu une petite éclaircie nous sommes partis et nous voilà. Tout le monde est je ne sais où dans la maison moi je suis seule dans la chambre de bonne-maman qui t'écrit.

Hier nous avons passé une après-midi bien agréable chez Paule[5] tante nous y a laissées puis est revenue nous chercher pour notre leçon de piano[6] mais nous avons appris par Mme Arnould[7] que les petits Roger[8] avaient la rougeole alors nous nous sommes gardées d'y aller et nous avons passé le temps de notre leçon avec Paule.

Demain quoique Lundi de Pentecôte nous allons travailler et le soir nous aurons Mlle Bosvy.

Emilie[9] vient me dire qu'on sort Je te quitte pour aller avec elle adieu mon père chéri je t'embrasse comme je t'aime et te demande bien pardon de ce griffonnage.

Tu dois être à Morschwiller aujourd'hui bon père chéri.

Adieu encore une fois

ta petite fille qui t'aime énormément.

Marie Mertzdorff


Notes

  1. Lettre sur papier deuil.
  2. Jules Desnoyers et son épouse Jeanne Target.
  3. Une petite Berthe.
  4. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.
  5. Paule Arnould.
  6. Leçon de piano avec Pauline Roger, veuve de Louis Roger.
  7. Paule Baltard, épouse d’Edmond Arnould.
  8. Thérèse, Louis Julien Joseph et Louis Amélie Edmée Roger.
  9. Emilie Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Dimanche 1er juin 1873. Lettre de Marie Mertzdorff (Montmorency) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_1er_juin_1873&oldid=39447 (accédée le 12 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.