Mercredi 30 mai 1917

De Une correspondance familiale


Lettre de Guy de Place (mobilisé) à M. Meng (Fellering)

original de la lettre 1917-05-30 page 1.jpg original de la lettre 1917-05-30 page 2.jpg


Reçu le 2.6.1917
Répondu le 4 juin 1917

30 Mai

Mon cher Monsieur Meng

Inclus en retour le projet de contrat Nordon qui me paraît bien et auquel je ne vois rien à redire. Sur une liste que m’avait remise ZWingelstein figurait une chaudière à 3 [bouilleurs] de Scheidecker et Kohl[1]. Nordon n’en a sans doute pas voulu ? Avez-vous parlé à Nordon et à son représentant de la Vallée de l’affaire des [  ] en panne à Nancy. Cette affaire se règle-t-elle ?

Où en est l’assurance de mes meubles ? et à quelle société sont-ils assurés ?

Je suis heureux que le remplacement de Mura soit assuré. Vous ferez bien de faire présenter Herrmann[2] aux autorités par M. ZWingelstein.

Je pense que vous allez pouvoir traiter avec Wesserling la question drogues. Si on fait un contrat de vente [ ] que MM GRC[3] s’engagent au cas nous serons dans la nécessité de leur demander à nous rendre éventuellement après la guerre aux mêmes prix les mêmes quantités.

Vous pouvez payer à Mura les trois [cents francs]. Je n’ai jamais rien reçu [de lui] concernant sa nouvelle [détermination]

Très à la hâte. Cordialement à vous

GP


Notes

  1. Établissements Edouard Scheidecker (1850-1906) et R. Kohl à Thann.
  2. Robert Herrmann.
  3. GRC : Gros Roman et Compagnie

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 30 mai 1917. Lettre de Guy de Place (mobilisé) à M. Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_30_mai_1917&oldid=35175 (accédée le 9 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.