Zwingelstein, Charles (né en 1871) et ses proches

De Une correspondance familiale

Le nom de Zwingelstein apparaît sur plusieurs générations, sous la plume de Charles Mertzdorff puis sous celle de Guy de Place et de Damas Froissart.

En 1868, Charles Mertzdorff marie l’une de ses ouvrières, Pauline Zwingelstein avec l’un de ses employés, Joseph Loeffel (lettre du 29 juillet 1868). Pauline Zwingelstein est fille de Barthélémy Zwingelstein, tourneur, décédé à Vieux-Thann et de Jeanne Kirn, son épouse, qui ont plusieurs enfants (d’après le recensement de 1866 et l’acte de mariage de Pauline) :
- Ferdinand (né vers 1834), ajusteur ; il est noté au recensement de 1866 à Vieux-Thann « monteur » « en Egypte ». Avec son frère il est témoin au mariage de sa sœur en 1868
- Charles Zwingelstein (1836-1892), ajusteur mécanicien, né à Cernay ; il épouse Marie Louise Zill (née en 1837 à Vieux-Thann) le 14 octobre 1858. Charles Zwingelstein est le père de Charles (Frédéric Louis) Zwingelstein, né en 1871 (voir ci-dessous)
- Jeanette, brodeuse, sourde-muette
- Pauline Zwingelstein, née le 1er octobre 1841, mariée en 1868
- Il semble qu’il y ait un autre frère, Jean, dit « du moulin » (lettre du 29 juillet 1868).

Pendant la guerre de 1914-1918, Guy de Place, mobilisé, reste en contact d’affaires avec Charles Zwingelstein maire de Vieux-Thann de 1910 à 1920.

A l'automne 1918, Louis Froissart, mobilisé, se trouve en Alsace. En prévision d'une visite que le soldat pourrait faire à Vieux-Thann, son père, Damas Froissart, lui dresse un tableau du personnel de l'usine familiale de cette ville (lettre du 11 septembre 1918). Il présente ainsi M. Zwingelstein :
« Notre ingénieur électricien était M. Zwingelstein, lequel cumulait dans les années qui ont précédé la guerre l’emploi d’ingénieur électricien chez nous avec celui de maire de Vieux-Thann. C’est un Alsacien auquel je donne d’instinct 45 ans. Il est célibataire et vit avec sa sœur et peut-être sa vieille mère (Je ne me souviens pas bien) mais il y a outre la sœur une cousine ou seulement une amie qui vit avec eux et qui est la personne la plus agissante de la maison. Ils sont réfugiés à Bitschwiller et habitent une maison assez confortable (qu’ils partagent avec un autre ménage, je crois). J’ai été reçu et j’ai couché chez eux en 1915. M. Zwingelstein a transporté la mairie de Vieux-Thann dans une annexe de celle de Bitschwiller : c’est un gros service, tous ses administré auxquels il sert des allocations diverses étant répartis dans toute la vallée. »

Charles (Frédéric Louis) Zwingelstein a deux sœurs : Louise Caroline Zwingelstein, née le 22 novembre 1859 et Marie Louise Cécile Zwingelstein, née le 28 septembre 1875, décédée le 13 octobre 1952.



Pour citer cette page

« Zwingelstein, Charles (né en 1871) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Zwingelstein,_Charles_(n%C3%A9_en_1871)_et_ses_proches&oldid=53328 (accédée le 7 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.