Jeudi 7 juin 1917

De Une correspondance familiale


Lettre de Guy de Place (mobilisé) à M. Meng (Fellering)

original de la lettre 1917-06-01 page 1.jpg original de la lettre 1917-06-01 page 2.jpg


Reçu le 11.6.1917
Répondu le 11 Juin 1917

le 7 Juin

Mon cher Monsieur Meng

J’ai bien reçu votre lettre du 2 et aujourd’hui m’arrive celle du 4. Il ne faudra pas que Sarrazin s’étonne si après la guerre il ne figure plus sur la liste de nos Banquiers. L’ordre donné par M. J.[1] est absolument illégal ; Sarrazin le sait fort bien et n’avait pas à en tenir compte. Peut-être ses sympathies personnelles l’inclinent-elles à écouter plus volontiers ce qui vient de ce côté-là. Quoi qu’il en soit je considèrerai le refus de Sarrazin comme une offense personnelle et j’agirai en conséquence le moment venu. Pour le moment il est très difficile de faire quoi que ce soit, car il y a des explications et déclarations que je ne peux donner ou faire par correspondance actuellement. Il n’y a qu’à attendre des explications que je n’accepterai d’ailleurs pas, car il y a la loi et je n’admets pas l’attitude de ces Messieurs. Je me refuse absolument à faire intervenir M. Froissart[2] ou M. de Fréville[3] ; ce serait [  ] accepter leur manière de voir.

J’aimerais tout de même savoir à quelle [ ] mes meubles sont assurés.  Je pense que c’est [  ]. Mais comment [  ].

J’ai laissé à Paris la liste des salariés [  ]. Je pense y retourner dans une quinzaine, et j’examinerai alors la question.

Où en est l’affaire de [ ]. Et l’expertise faite par ZWingelstein et Muller F. fils, et qui devait commencer quelques jours après mon départ, ce travail, quand il sera terminé, de même que le grand travail fait par MM. Meyer et ZWingelstein, sera sans doute consigné dans un rapport. Sera-t-il fait en double, un pour nous, et un pour l’administration. En tous cas il faudra en faire faire immédiatement une copie (aussi bien de l’expertise que du travail de MM. Meyer et ZWingelstein). Les copies de ces deux travaux me seront adressées, et je tiens, formellement à ce qu’il n’en soit pas fait d’autre. C’est moi qui communiquerai les résultats à ceux que cela pourrait intéresser. Pour ce qui est de l’exemplaire que l’administration demandera, j’aurais préféré qu’il ne soit pas remis avant que je n’en ai eu connaissance ? Mais ce sera peut-être difficile. J’aimerais avoir aussi l’appréciation de nos experts et savoir si les chiffres de l’expertise sont à leur avis largement comptés.

A la hâte, cordialement à vous,

GP


Notes

  1. Probablement Georges Jaeglé, gérant.
  2. Damas Froissart.
  3. Charles de Fréville.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 7 juin 1917. Lettre de Guy de Place (mobilisé) à M. Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_7_juin_1917&oldid=53242 (accédée le 4 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.