Nordon, Gustave (1877-1944)

De Une correspondance familiale

Les établissements Duméril - de Place - Froissart de Vieux-Thann sont en relation d’affaire avec les établissements Nordon pendant la Première Guerre.

Gustave Nordon naît en Lorraine, fils d’Alfred Nordon, commerçant colporteur, vendeur de journaux, marchand d'étoffe et Sophie Lévy qui tient une petite boutique ; il épouse Berthe Nordon et ils ont plusieurs enfants.
Gustave Nordon crée en 1904 à Nancy une entreprise de chaudronnerie, « Nordon Frères ». Il développe son activité, déposant des brevets, mettant au point le « manchon Nordon » qui permet de raccorder deux tuyaux sans soudure et devenant une entreprise reconnue en tuyauterie et chaudronnerie par la qualité et la technicité de ses produits.
En 1940, Gustave Nordon, juif, est interdit de gestion ; en 1944 il est arrêté avec son épouse par les nazis ; ils sont internés à Drancy, puis déportés à Auschwitz, où ils meurent. Son gendre René Hirschel reprend l'entreprise à la Libération.



Pour citer cette page

« Nordon, Gustave (1877-1944) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Nordon,_Gustave_(1877-1944)&oldid=42145 (accédée le 7 octobre 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.