Mercredi 18 avril 1877

De Une correspondance familiale


Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


original de la lettre 1877-04-18 pages 1-4.jpg original de la lettre 1877-04-18 pages 2-3.jpg


Paris le 18 Avril 1877

Mon Père chéri,

Merci, merci mille fois pour ta bonne lettre et tes bons souhaits, tu ne saurais croire le plaisir qu’ils m’ont fait ; moi aussi je t’assure j’aurais bien aimé t’embrasser Dimanche.

La lettre à Emilie[1] nous a bien intéressées aussi surtout par la dernière nouvelle que tu nous annonces : est-ce bien possible ? nous ne pouvions le croire. La chose s’est donc décidée tout à fait dernièrement car il n’en était nullement question lors de notre départ. Je ne peux pas me figurer Jeanne Henriet mariée, cela me paraît trop drôle ; sais-tu bien qu’elle n’a que 19 ans ? Est-on content dans la famille ? Je voudrais bien que tu me dises si c’est tout à fait officiel car alors je crois qu’il serait convenable que j’écrive un mot de félicitation à Jeanne mais je ne voudrais pas faire de bêtise.
Est-ce que ce M. Paul Baudry ne serait pas fils d’un M. Charles Baudry de Cernay et frère aîné d’un petit Louis Baudry qui doit être grand maintenant et avec lequel nous jouions quelquefois chez les Henriet ?

Il est 8h du matin et je t’écris déjà, c’est parce que dans une demi-heure nous allons partir chez Mme Foussé[2] prendre notre leçon d’anglais puis nous irons à 10h1/2 prendre le tram de Bellevue avec Mme Arnould et Paule[3] et nous irons tous en fin de déjeuner chez Mme Baudrillart[4] ; tu vois quelle amusante partie ce sera aussi je t’assure que nous nous réjouissons bien.

Hier Mardi nous avons eu la visite de Paule et d’Emilie Allain qui ont passé un long temps avec nous. Le reste de la journée s’est passé à travailler ; j’ai repris ma leçon de dessin puis j’ai fait beaucoup d’histoire car j’ai manqué plusieurs cours et il s’agit de me rattraper. Mlle Bosvy[5] et Marie Des Cloizeaux m’ont prêté leurs notes de sorte que cela va assez vite.

Le temps s’est considérablement rafraîchi depuis quelques jours hier même il faisait un vent glacial et on se précipitait avec joie sur les vêtements d’hiver mais cette nuit il a plu et j’espère que cela va adoucir la température.

Que dit-on chez vous ? Ici on parle beaucoup de guerre et ces Messieurs paraissent très tourmentés.
Continue-t-on toujours les expulsions ? Je vois d’après ta lettre qu’on a de bonnes nouvelles des jeunes mariés[6] j’espère bien que ce voyage n’aura pas trop fatigué Marie. Quand pensent-ils revenir ? L’appartement a-t-il fait quelques progrès depuis notre départ ? En voilà des questions, mon pauvre petit père, c’est que vois-tu cela nous intéresse beaucoup.
Comme tu deviens aimable et comme c’est beau d’avoir été passer ta soirée de Dimanche chez tante Georges[7] !

Me voilà au bout de mon papier, mon petit père et depuis longtemps mes nouvelles sont épuisées car depuis Lundi nous n’avons pas fait grand’chose d’extraordinaire ; il ne me reste donc plus qu’à t’embrasser de toutes mes forces et à te charger d’une foule d’amitiés pour tous les habitants du Moulin[8].

ta fille qui t’aime,
Marie Mertzdorff

Tante[9] me charge d’amitiés pour toi mais je lui dis que tu le sais bien même sans que je te le répète et que c’est dit une fois pour toutes.


Notes

  1. Emilie Mertzdorff, sœur de Marie.
  2. Céline Silvestre de Sacy, épouse de Frédéric Foussé.
  3. Paule Baltard, épouse d’Edmond Arnould et sa fille Paule Arnould.
  4. Félicité Silvestre de Sacy, épouse d’Henri Baudrillart.
  5. Marguerite Geneviève Bosvy, professeur de Marie Mertzdorff.
  6. Léon Duméril et Marie Stackler, en voyage de noces.
  7. Elisabeth Schirmer, épouse de Georges Heuchel.
  8. Les grands-parents de Marie Mertzdorff, Louis Daniel Constant Duméril et son épouse Félicité Duméril.
  9. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mercredi 18 avril 1877. Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mercredi_18_avril_1877&oldid=51638 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.