Mardi 1er et mercredi 2 juin 1869 (A)

De Une correspondance familiale


Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à son épouse Eugénie Desnoyers (Nogent-le-Rotrou-Launay)


original de la lettre 1869-06-01A pages1-4.jpg original de la lettre 1869-06-01A pages2-3.jpg


Ma chère Nie

De bon matin, j'étais chez Georges[1] pour avoir de ses nouvelles. Il avait passé une bonne nuit, c’est-à-dire dormi 2 h, l'appétit est là.

Mais à midi M. Jaeglé a été chez lui, il essayait de se lever, ce sont ses jambes qui n'ont aucune force & lorsqu'il essaie d'être debout l'on voit que les jambes tremblent & n'ont pas la force de le porter. Il dit qu'il n'a jamais ressenti cela dans aucun de ses accès de goutte. Que faire ?

Je me décide donc à ne pas aller vous retrouver à Launay. Je passerai encore toute cette semaine ici. Samedi est paye & si Georges continue à être retenu chez lui, il faut que je sois ici.

Demain Mercredi je vais à Mulhouse où il y a élection pour Chambre de Commerce. J'ai à voir quelques maisons.

Cette incertitude dans laquelle vous vous trouvez, m'attendant sans me voir venir, n'est pas agréable. L'état de l'Oncle ne me permet pas d'espérer de pouvoir quitter Jeudi ou Vendredi.

Il vaut donc infiniment mieux prendre le grand parti. Vous rentrez Samedi à Paris, à moins que le beau temps vous engage à rester encore votre Dimanche à Launay, ce qui n'est pas probable n'ayant pas vos Messieurs[2] avec vous.

Si d'ici à fin de semaine, je vois que je ne puis compter sur Georges je donnerai ma procuration à M. Jaeglé & quitterai Lundi ou Mardi peut-être Dimanche soir ; mais ce n'est cependant pas probable. D'ici là tu auras encore plusieurs missives.

La chambre d'Aglaé est tapissée vraie chambre printanière, tout à fait à propos pour ces jeunes tourtereaux, fond très blanc & très innocent, semé de fleurs & ramages verts (espérance) elle fait très bien.

Demain réparation de la bibliothèque qui doit être tapissée, comme les rayons, en jeune chêne. La <puissance> <  > jolis romans. Tout est préparé pour les plus jolis rêves de printemps.

Ce qui n'est pas encore commencé c'est le marbre. l'ouvrier n'est pas venu aujourd'hui !

Les petits travaux du Jardin (peinture) vont se finir.

Cependant j'espère encore pouvoir faire commencer les nettoyages au Commencement de la semaine prochaine.

Aujourd'hui nous avions une journée passable, peu de soleil, pas de pluie, soirée très très fraîche à ne pas pouvoir rester au Jardin.

Ce dîner j'avais Paul & Barbé aussi ai-je profité de tes renseignements pour nous procurer l'argenterie Ruolz[3].

Voilà plusieurs fois que l'on me sert petits pois & haricots déjà trop gros.

J'étais aujourd'hui 6 h pour la 1ère fois au potager, qui n'est pas beau ! dans ses couches, je ne sais comment il[4] s'est pris, mais il n'y a plus rien, mais rien, plus un concombre, pas trace de melons etc. Il me dit que tout cela a péri il y a un ou 2 jours.

Si nous pouvions avoir un autre Jardinier, moins fleuriste & moins Monsieur exigeant ; ce serait bon & même nécessaire. Lorsqu'on a vu le Jardin de Michel[5] l'on est exigeant. Tu sais, il faut qu'il sache <  > que tu ne suis pas. Rien ne presse.

Rien de nouveau ici, tout est bien tranquille dans la maison & malheureusement aussi dans la fabrique. Les voitures font peine à voir. un vrai 1848 ! l'on est toujours tenté de fermer boutique.

Mercredi matin un petit bonjour & un bon gros bec pour toi & enfants[6]


Notes

  1. Georges Heuchel.
  2. Jules Desnoyers, époux de Jeanne Target et Alphonse Milne-Edwards, époux d’Aglaé Desnoyers.
  3. Le ruolz est un alliage métallique (cuivre, nickel, argent), mis au point par Henri de Ruolz, utilisé en joaillerie et pour la fabrication de couverts.
  4. Gustave, jardinier chez les Mertzdorff.
  5. Louis Michel Pieaux, jardinier chez les Desnoyers.
  6. Marie et Emilie Mertzdorff.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mardi 1er et mercredi 2 juin 1869 (A). Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à son épouse Eugénie Desnoyers (Nogent-le-Rotrou-Launay) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_1er_et_mercredi_2_juin_1869_(A)&oldid=40787 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.