Nicolas, Paul, dit « M. Paul » (1809-1889) et ses proches

De Une correspondance familiale

Familles Nicolas, Girault, Laroze et Merhle

Une amitié de longue date lie Charles Mertzdorff et « M. et Mme Paul » qui vivent à Mulhouse. Dans un premier temps, nous n'avons pas trouvé d’éléments biographiques sur ce couple hors des lettres elles-mêmes. Par la suite, lorsque leur fille Pauline épouse M. Laroze, pharmacien à Paris, nous avons pu établir que le nom de « M. Paul » était « Nicolas » et son prénom « Paul ».

Paul Nicolas, né en 1809 à Montmorency (Val-d'Oise), décédé à Paris en 1889 est graveur sur rouleaux (métaux). Il est le fils de Paul Timothée Nicolas (1775-1824), entrepreneur d'arrosement, et d'Angélique Gabrielle Mouchy (1780-1852), propriétaire.
Paul Nicolas épouse en 1834, à Chantilly (Oise), (Françoise) Stéphanie Duval, « Mme Paul » dans les lettres.
Stéphanie Duval, née en Haute-Saône en 1813, décédée à Saint-Prix (Val-d'Oise) en 1885, est la fille d'Antoine Duval (1771-1825), militaire, et de Marie Désirée Christine Adenot (1786-1851), libraire. Marie Désirée Christine Adenot a plusieurs frères et sœurs, dont Nicolas Adenot (1801-1883), témoin sur des actes d'état-civil, et Jean Alceste Victor (1809-1881 : voir la lettre du 6 juin 1881).

Paul Nicolas et son épouse Stéphanie Duval (« M. et Mme Paul ») ont une fille, (Marie Stéphanie) Pauline Nicolas (1835-1919), qui épouse en 1856 Jean François Laroze(1823-1878).

Jean François Laroze, né en 1823 à Créances (Manche), décède à Vanves le 8 novembre 1878, atteint semble-t-il d’une maladie neurodégénérative (lettre du 5 juin 1876). Il est le fils de Julien Laroze (1768-1848), marchand mercier, et de Judith Geneviève Priston (1785-1864), marchande mercière. Jean François Laroze est pharmacien.
Pauline Nicolas et Jean François Laroze  ont  deux filles :
- (Pauline Stéphanie) Jeanne Laroze, née en 1857, épouse le 27 février 1878 (Joseph Jules) Frédéric Merlhe, né en 1849 (voir la lettre du 27 février 1878). Son père, Jean François Laroze, malade, est dans l’impossibilité de donner son consentement. Jeanne avant son mariage demeure avec sa mère 26 rue Neuve Petits Champs. Parmi les témoins du mariage, outre des pharmaciens, figure Paul Nicolas, rentier, âgé de 68 ans, demeurant à Saint-Prix dans la Seine-et-Oise, aïeul de l’épouse.
- Marie Thérèse Laroze, née à Paris le 18 mars 1859, décédée en 1944, épouse à Paris 2e, le 30 novembre 1878, (Joseph) Anatole Richer, né en 1849.

Une lettre du 5 juin 1876 mentionne « M. Girault, oncle des Paul », âgé de 75 ans. Le recensement de Ribauvillé en 1866 permet de préciser : Léon Girault, propriétaire, âgé de 60 ans vit avec son fils Ernest Girault, âgé de 33 ans, propriétaire lui  aussi ; ils ont une servante, un valet de chambre et sa femme cuisinière.
Ce recensement mentionne également : Palmyre Girault, veuve Paulet, rentière, 63 ans – possiblement une parente de Léon Girault.

Par ailleurs, Jean Paul Laroze, au 26 rue Neuve des Petits-Champs, Paris, fait la promotion d’une pharmacie portative dont il est l’inventeur (1838, 1862, 1876). Jean Paul Laroze publie en 1845 une Notice sur le sirop d'écorces d'oranges amères... plusieurs fois rééditée.



Pour citer cette page

« Nicolas, Paul, dit « M. Paul » (1809-1889) et ses proches », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Nicolas,_Paul,_dit_%C2%AB_M._Paul_%C2%BB_(1809-1889)_et_ses_proches&oldid=42143 (accédée le 7 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.