Jeudi 8 mai 1879

De Une correspondance familiale


Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


original de la lettre 1879-05-08 pages 1-4.jpg original de la lettre 1879-05-08 pages 2-3.jpg


Paris 8 Mai 1879

Mon Père chéri,

Merci mille fois pour ta longue lettre d’hier qui était attendue fort impatiemment car tu nous[1] as tant gâtées cette fois que 8 jours sans nouvelles nous avaient paru longs ! voilà bien ce que c’est n’est-ce pas ? Plus on donne plus on demande.

Si vous gelez nous gelons aussi ; nous avons le temps le plus extraordinaire qu’il soit possible d’avoir ; Mardi à 7h du matin il étouf y avait [23°] on étouffait on se croyait en plein été, on ne parlait que de faire des robes de toile ; mais au milieu de la journée, tout d’un coup le temps change et se refroidit et à 6h il tombe une pluie torrentielle accompagnée de grêle au grand désespoir de toutes les personnes sorties le matin légèrement vêtues et avec des ombrelles. Hier le même temps froid et désagréable a duré toute la journée, ce matin le soleil a l’air de se lever un peu plus gaiement mais il se pourrait qu’il soit repris dans l’après-midi de ses petits accès de fièvre. Du reste il peut faire ce qu’il voudra il ne nous gênera pas beaucoup ; nous devons seulement aller au cours de M. Beauregard[2] qui se fait derrière le laboratoire d’oncle[3] dans une petite annexe ; comme tu sais, j’y ai déjà été une fois et cela m’a beaucoup amusée ; le local est grand, très bien éclairé, chaque élève a sa petite table, le public est un peu commun mais bien, il y a une cinquantaine de dames et de demoiselles ; pour la 1ère fois j’ai seulement dessiné une fleur d’après nature mais j’aspire à pouvoir bientôt les peindre ; je vais avoir dans une heure ma leçon ici et je tremble car je n’ai pas grand chose à présenter à mon professeur qui aime cependant joliment qu’on travaille. Je crois que je vais trop doucement car je passe sur la même fleur un nombre considérable d’heures et quand je serai à la nature mon modèle ne m’attendra pas. Mardi nous avons eu la visite des dames Berger[4] qui sont à Paris depuis 8 jours ; d’après ce que tu m’avais dit nous ne les croyons pas encore arrivées. Marie et Hélène ont très bonne mine et paraissaient ravies d’être à Paris, elles se préparaient déjà à aller au spectacle. Il paraît qu’elles ont vu Marie Stoecklin qui est venue aussi ici avec sa cousine Mme X*** ?, c’est un singulier Mentor et j’aime mieux que ce soit Marie que moi qui soit sous sa tutelle. Après les dames B. nous avons eu Lucile Denormandie qui nous a fait une longue visite ; enfin les dames Clavery[5] avec le jeune 1er communiant[6] qui est bien gentil. Hier nous avons été visiter la Sainte-Chapelle et le palais de Justice avec Mlle Magdelaine, puis de là nous avons été à la leçon de piano, chez Paulette[7], et enfin au bon Marché.
Tu vois que nous n’avons pas perdu de temps ; le soir nous avons eu un dîner de famille[8] assez complet, Mme Camille Trézel[9] est à Paris depuis 2 jours et restera une semaine, elle demeurera chez Mme Dumas[10].

Adieu mon petit Papa chéri, à bientôt, en attendant je t’embrasse de toutes mes forces comme je t’aime
ta fille
Marie


Notes

  1. Marie et sa sœur Emilie Mertzdorff.
  2. Ange Louis Guillaume Lesourd-Beauregard.
  3. Alphonse Milne-Edwards, au Jardin des plantes.
  4. Joséphine André, épouse de Louis Berger, et ses filles Marie, Hélène (et Julie ?) Berger.
  5. Amica Le Roy de Lisa veuve d’Amédée Clavery et sa belle-fille Marie Philiberte Ferron, épouse de Paul Clavery.
  6. Amédée Clavery (9 ans) plutôt que son frère aîné Edouard (12 ans) ?
  7. Paule Arnould.
  8. La famille Milne-Edwards.
  9. Louise Ida Martineau, épouse d’Antoine Camille Trézel.
  10. Cécile Milne-Edwards, épouse d’Ernest Charles Jean Baptiste Dumas.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 8 mai 1879. Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_8_mai_1879&oldid=40168 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.