Lesourd-Beauregard, Ange Louis Guillaume (1800-1885)

De Une correspondance familiale

En 1879 Marie Mertzdorff reçoit les conseils de « M. Beauregard » pour la peinture de fleurs.
Ange Louis Guillaume Lesourd-Beauregard (forme internationale du nom) est un peintre et lithographe. Il est né à Paris en 1800 et mort à Ablon (Val de Marne) le 4 décembre 1885.

Ange Louis Guillaume Lesourd-Beauregard, élève de Van Spaendonck, est un peintre de natures mortes, fleurs et fruits. En 1841 il est professeur d'iconographie végétale (cours de dessin des plantes) au Muséum national d'histoire naturelle à Paris, en succession de Pierre Joseph Redouté. On lui doit de nombreuses natures mortes et des pastels représentant fruits et fleurs ; François Boucher lui inspire la plupart de ses lithographies. Le catalogue de la vente de sa collection (Catalogue de tableaux et études, aquarelles et dessins par feu A.-L.-G. Le Sourd de Beauregard) est publié en 1886.

Ange Louis Guillaume Lesourd-Beauregard et son épouse Angélique Claudine Odet (décédée avant 1870) ont un fils, Auguste Benjamin Lesourd-Beauregard (né en 1825), architecte. Ce fils, Auguste Benjamin, épouse en en 1851, en premières noces Eugénie Julie Adam puis, devenu veuf, en 1870, Thérèse Julienne Jacquinot (1841-1879) ; à cette occasion sont reconnus deux enfants, qui prennent le nom de Lesourd-Beauregard  : Henri Augustin Jacquinot (né en 1864, architecte) et Berthe Augustine Jacquinot (née en 1866).



Pour citer cette page

« Lesourd-Beauregard, Ange Louis Guillaume (1800-1885) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Lesourd-Beauregard,_Ange_Louis_Guillaume_(1800-1885)&oldid=42045 (accédée le 18 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.