Jeudi 4 juillet 1878

De Une correspondance familiale


Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


original de la lettre 1878-07-04 pages 1-4.jpg original de la lettre 1878-07-04 pages 2-3.jpg


Paris 4 Juillet 1878.

Mon cher Papa,

Que penses-tu de moi ? Que dis-tu de cette grande étourdie qui s’appelle Marie ? Je t’assure que j’étais bien fâchée d’avoir si bêtement oublié cette lettre non pas à cause de la lettre elle-même mais parce que c’était vraiment trop maladroit à moi ; je m’étais dépêchée d’écrire, j’avais transporté la précieuse lettre partout avec moi en m’habillant afin de l’avoir sous les yeux au moment de sortir puis ayant déjà mon chapeau sur la tête je retourne à mon bureau pour y prendre un livre et je trouve moyen d’y poser mon papier et de refermer le couvercle dessus ! Pour ne plus y penser jusqu’au moment où nous sommes montées en omnibus ! C’est vraiment trop sot.

Mardi nous avons eu dans l’après-midi la visite d’oncle et tante Z.[1] ; ils vont bien tous deux malgré la vie fatigante qu’ils mènent à la capitale ; nous avons trouvé même que tante avait bien meilleure mine qu’à Nancy et elle nous a dit qu’elle avait aussi plus d’appétit.

J’ai enfin pu faire la commission de tante Georges[2] qui commençait à me préoccuper. Je pense qu’ils partiront Vendredi ou Samedi. Tante ne sait pas encore à quelle époque elle pourra aller en Alsace car au moment de son départ elle a appris que le mariage de son neveu[3] fixé d’abord au mois d’Octobre serait aurait probablement lieu en Août et dans ce cas tante n’irait qu’après à Colmar ce qui la contrarie fort car en effet la perspective d’un été passé place de la Gare ne doit pas être agréable. Du reste le mariage en lui-même a l’air de ne leur pas plaire du tout.

Ce même Mardi nous avons eu encore Hortense[4] et sa tante[5] ils partent tous la semaine prochaine pour le eaux de Néris[6] ils reviendront ensuite finir leur été à [Harmenon[7]].

Hier nous, tante[8] Emilie[9] Marthe[10] et Jean[11] avons été à l’exposition avec bon-papa et bonne-maman[12] et nous avons continué à voir l’exposition rétrospective mais cette fois la section étrangère ; il y a à des choses admirables qui expliquées par bon-papa sont encore bien plus intéressantes ! Que de choses à te montrer mon Père chéri ! Quand viendras-tu les voir ? Tâche que ce soit bientôt.

En rentrant nous avons eu Mme Lima[13] et pendant qu’elle nousrega racontait tous ses malheurs d’omnibus manqués, de pluie reçue & nos amies Berger[14] sont arrivées elles venaient nous faire leur visite d’adieu car elles partent ce soir ; leur père[15] a paraît-il été inflexible et leur a dit que si elles voulaient rester seulement quelques jours de plus il rentrerait plutôt à Vieux-Thann seul au risque de revenir 4 ou 5 jours après les chercher. Je crois que tante Julie[16] est aussi bien triste de les voir partir. Le pied de Marie va mieux cependant il est toujours bandé et elle ne peut encore mettre de soulier.

Aujourd’hui nous irons (à 1h) au mariage d’Adrienne Gastambide[17], peut-être ensuite au bain froid avec Paule[18] s’il fait chaud car hier il pleuvait et l’eau froide ne nous tentait nullement.

Adieu, mon Père chéri que j’aime je t’embrasse de toutes mes forces.
ta fille qui pense beaucoup à toi.
Marie

J’ai reçu hier une longue lettre d’Henriette[19].
Je ne te charge de rien pour bon-papa et bonne-maman[20] car je veux absolument leur écrire aujourd’hui, j’ai déjà tant de remords de ne l’avoir pas fait encore.


Notes

  1. Edgar Zaepffel et son épouse Emilie Mertzdorff.
  2. Élisabeth Schirmer épouse de Georges Heuchel.
  3. Théodore Zaepffel épouse Jeanne Walter à Nancy le 21 août 1878.
  4. Hortense Duval.
  5. Constance Prévost, épouse de Claude Louis Lafisse.
  6. Néris dans l'Allier : source anciennement connue pour soigner les maladies d’origine nerveuse.
  7. Armenon dans la vallée de Chevreuse ?
  8. Aglaé Desnoyers épouse d’Alphonse Milne-Edwards.
  9. Emilie Mertzdorff, sœur de Marie ?
  10. Marthe Pavet de Courteille ?
  11. Jean Dumas ?
  12. Jules Desnoyers et son épouse Jeanne Target.
  13. Mme Lima, professeur d’allemand.
  14. Marie et Hélène Berger séjournent à Paris.
  15. Louis Berger.
  16. Julie André, épouse de Léonce Berger.
  17. Adrienne Gastambide épouse Alphonse Chauvet.
  18. Paule Arnould.
  19. Henriette Baudrillart ?
  20. Louis Daniel Constant Duméril et son épouse Félicité Duméril.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 4 juillet 1878. Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_4_juillet_1878&oldid=40109 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.