Jeudi 10 avril 1873

De Une correspondance familiale

Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


Paris Jeudi Saint[1]

10 Avril 1873 11h

Mon cher père,

Décidément je suis bien paresseuse je ne t'écris que rarement et encore je le fais bien mal toi tu nous écris toujours si bien et tu dis tant de choses dans tes lettres que c'est un véritable bonheur que de les recevoir.

Hier c'était le cours[2] qui comme tu sais est toujours bien amusant.

On a commencé par rendre un concours de participes d'il y a quinze jours, j'ai été première ainsi que Pauline Dupoirieux. On passa ensuite au concours d'histoire et l'on dit deux élèves seulement ont traité la fin du règne d'Alexandre comme il fallait, Henriette Baudrillart et Marie Mertzdorff. Je n'en revenais pas aussi ai-je eu la place d'honneur.

J'ai encore été 1ère ce qui j'en suis sûre t'étonnera bien en... Écriture mais moi en écriture il faut croire que je m'étais bien appliquée.

Je viens de prendre une leçon avec Mlle Bosvy.

Tu sais que nos leçons d'allemand sont arrangées[3] nous commencerons Vendredi prochain dans huit jours, 1h ½ par semaine.

Je vais aller avec tante[4] au sermon de Notre-Dame à la sortie duquel Emilie[5] viendra nous attendre avec Cécile[6] et nous irons dans la famille car tante n'a pas encore vu Mme Buffet[7] depuis que son mari est dans les honneurs.

Il ne fait pas très beau le ciel est gris et il fait très froid hier il y a eu une espèce d'orage l'eau tombait à flots.

Tante me charge tout particulièrement de t'envoyer mille amitiés et de te dire qu'elle pense bien à toi.

Nous avons reçu ce matin la bonne lettre et le portrait de nièce de Nanette[8] nous nous représentons d'ici ce grave personnage badois. Cela nous a bien amusés et fait rire.

Emilie me charge de te dire qu'elle a été très contente de recevoir ta gentille grande lettre et qu'elle a été 1re en arithmétique et en géographie et 2e en Dictée on n'a pas rendu la narration parce qu'elle était pour les prix.

Mais après t'avoir parlé de tous mes succès j'ai oublié de te dire que j'avais été 5e en dictée avec 5 fautes ce que je ne comprends pas trop car la 1re avait 2 fautes.

Je ne trouve plus grand chose à te dire car quoique je sache que tout t'intéresse une fois que je suis devant mon papier les idées s'envolent et je ne trouve plus rien.

L'histoire de la loutre nous a bien intéressées ainsi que toutes les farces que l'on fait aux Allemands, qu'ils doivent être ennuyés, mais tant pis pour eux ils le méritent, pourquoi nous ont-ils pris si méchamment.

Nous sommes toutes deux un peu enrhumées du cerveau ce qui ne nous empêche pas de tout faire comme à l'ordinaire.

Mais il faut que je m'habille car tante qui vient d'aller voir bonne-maman[9] va passer me prendre et il faut que je sois prête.

Adieu donc mon bon petit père, à bientôt j'espère mais puisque tu trouves plus raisonnable de rester quelques jours de plus fais-le.

Bien des amitiés à bonne-maman[10] à qui je recommande bien de ne pas trop se fatiguer. Tout le monde me charge d'amitié pour toi

Ta petite fille

M.M.


Notes

  1. Lettre sur papier deuil.
  2. Le cours des dames Boblet.
  3. Avec Mme Lima comme professeur.
  4. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.
  5. Emilie Mertzdorff, petite sœur de Marie.
  6. Cécile, bonne des petites Mertzdorff.
  7. Marie Pauline Louise Target, épouse de Louis Joseph Buffet, le nouveau président de l'Assemblée.
  8. Annette, domestique chez les Mertzdorff (voir la lettre du 2 avril).
  9. Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers.
  10. Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 10 avril 1873. Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_10_avril_1873&oldid=39763 (accédée le 27 juin 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.