Jacquemont, Victor (1801-1832) et ses proches

De Une correspondance familiale

Le nom de « Jacquemont » (ou « de Jacquemont ») apparaît deux fois sous la plume d’Alphonsine Delaroche-Duméril : en 1814, Madame Jacquemont comme patiente du médecin André Marie Constant Duméril ; puis en 1842 « M. de Jacquemont » qui se promène alors que Duméril mène une vie éreintante.

Nous faisons l’hypothèse qu’il s’agit de proches de Victor Jacquemont, naturaliste et explorateur dont la sépulture est au Muséum national d'histoire naturelle depuis 1881, fils de Frédéric François Venceslas Jacquemont.

Frédéric François Venceslas (de) Jacquemont (1757, Hesdin, Pas-de-Calais-1836, Paris) – il renonce à son titre de noblesse après la nuit du 4 août 1789. Il est secrétaire des Contributions publiques (1792-1793) ; membre du jury d'instruction publique du district de Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais) puis, au ministère de l'Intérieur, chef de division de l'instruction publique, puis chef du bureau des sciences (radié en 1809) et correspondant de l'Institut.

En 1797 Frédéric François Venceslas Jacquemont épouse Rose Geneviève Joseph Euphémie Laisne (1770-1818). S’agit-il de la patiente d’André Marie Constant Duméril ? Ils ont 4 enfants :

  1. François Joseph Porphyre Jacquemont (1791-1854), militaire
  2. Louise Joseph Jacquemont (née en 1798)
  3. Frédéric (Joseph Eulalie) Jacquemont (1799-1844), consul général de France à Haïti, puis à Panama ; il épouse Marie Anne Contois (†1843)
  4. (Venceslas) Victor Jacquemont (1801, Paris-1832, Bombay). Victor Jacquemont étudie la médecine, la géologie et la botanique avec Desfontaines. Avec ses amis Adrien de Jussieu et Adolphe Brongniart, il fonde la Société Naturaliste de Paris. Il continue de se former au Muséum d'histoire naturelle avec le minéralogiste Alexandre Brongniart, le paléontologue Geoffroy Saint-Hilaire et Georges Cuvier. Après ses premiers voyages d'exploration botanique en région parisienne, dans le midi, dans le nord de la France, en Belgique, dans les Cévennes et dans les Alpes, Victor Jacquemont voyage en Amérique du Nord, à Haïti chez son frère Frédéric, en Inde d’où, avant de mourir, il expédie son travail au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris.



Pour citer cette page

« Jacquemont, Victor (1801-1832) et ses proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jacquemont,_Victor_(1801-1832)_et_ses_proches&oldid=60162 (accédée le 17 avril 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.