Froissart, Damas (1852-1923), ses proches et sa famille

De Une correspondance familiale


Le 18 septembre 1883 Émilie Mertzdorff épouse Damas Froissart, fils de Joseph Damas Froissart.  

Damas (Émile Léon) Froissart est né à Campagne-les-Hesdin (Pas de Calais) le 1er juin 1852. Il reste le fils unique d’un riche propriétaire, Joseph Damas Froissart (1814-1884), membre du conseil général, et de (Lucie Hortense) Aurélie Parenty (1815-1er octobre 1904), après le décès de deux autres enfants, Clément Jules Froissart (1850-1859) et Claire Hortense Froissart (1855-1858). Damas Froissart, fils de Joseph Damas Froissart, est le petit-fils de Norbert Damas Froissart, lui-même fils de Jean Jacques Froissart (1737-1819) et Marie Angélique Dorémus (1745-1815).

Damas Froissart entre à l’Ecole polytechnique en 1872 ; il est alors décrit ainsi : « cheveux blonds, front moyen, nez moyen, yeux châtains, bouche moyenne, menton rond, visage ovale, taille un mètre 72cm ».

Admis dans le service de l’artillerie en 1874, il poursuit une carrière militaire ; parallèlement, en 1879, il soutient une thèse en droit (Quae in fraudem creditorum. De l'action paulienne. Procédure et effets du pourvoi en cassation en matière civile). Il reste un propriétaire terrien, gérant son héritage qu’il complète par des acquisitions ; terres et maisons se répartissent en plusieurs exploitations, situées pour l'essentiel dans l'arrondissement de Montreuil (Pas-de-Calais) : à Campagne-les-Hesdin où se trouve la maison des parents de Damas Froissart, Dommartin, Lambus, Bamières où vivent son cousin germain Paul Froissart et sa famille, etc. La famille habite Douai (8 place Saint-Amé puis 16 rue Jean de Gouy). À partir des années 1890, la résidence « campagnarde » la plus habituelle est la belle maison de Brunehautpré à Campagne-les-Hesdin, lieu de rassemblement de toute la famille pour les grandes circonstances, notamment pour l'ouverture annuelle de la chasse.

Damas Froissart publie divers opuscules : Essais de semences et d'engrais exécutés à Campagne-les-Hesdin en 1889. Culture "intensive" du blé (1890) ; Appareil de pointage convergent pour l'enseignement du pointage et la vulgarisation des règles de tir dans l'artillerie de campagne (1894) ; Contribution à l'étude du tir masqué. Appareil de pointage elliptique (1896 et 1897).

Damas Froissart, soutenu par la hiérarchie catholique, se lance dans la politique. Il se présente sans succès d’abord aux élections législatives d'avril-mai 1910 sous l'étiquette de « Républicain libéral » puis en 1914.

Damas Froissart est Chevalier de la Légion d'honneur, en qualité de capitaine en 1er au 15e régiment d'artillerie (10 juillet 1894 - Voir la lettre du 20 juillet 1894) puis Officier de la Légion d'honneur en qualité de chef d'escadron d'artillerie, commandant l'artillerie de l'arrondissement de Calais (11 juillet 1908 sur rapport du ministre de la Guerre) : Damas Froissart vit ce déplacement comme une punition pour « avoir un fils au collège Saint-Jean à Douai » (propos rapportés par la presse lors de la campagne électorale de 1910.

Damas Froissart et Émilie Mertzdorff ont six enfants :

1- Jacques Froissart (1884, Lille-1966) ; il épouse le 4 août 1913 Élise Vandame (1890-1940). Ils ont 7 enfants :

  1. Jacques Damas Froissart (né le 26 octobre 1914 à Lille-1975)
  2. Marc Froissart (9 septembre 1916-1955)
  3. Claude Froissart (né le 9 décembre 1917-1992)
  4. Monique Froissart (née le 30 décembre 1919 à Douai-1999)
  5. Philippe Froissart (né en 1921)
  6. Brigitte Froissart (1925-1981)
  7. Gabriel Froissart (né en 1928)

2- Lucie Froissart (4 juillet 1886, Paris-1970) ; elle épouse à Calais, le 7 juin 1907, Henri Degroote (1879-1940), avocat et propriétaire à Hazebrouck. Ils ont 11 enfants :

  1. Anne Marie Degroote (1908-1942)
  2. Suzanne Degroote (1909-1916)
  3. Georges Degroote (1912-1985)
  4. Geneviève Degroote (1913-1968)
  5. Odile Degroote (1917-1942)
  6. Yves Degroote (1918-1947)
  7. André Degroote (1920-1989)
  8. Élisabeth Degroote (1922-1947)
  9. Claire Degroote (1924-1943)
  10. Jean Dominique Degroote (1925-1999)
  11. Michel Degroote (né en 1928)

3- Madeleine Froissart (5 février 1889, Douai-1978) ; elle épouse Guy Colmet Daâge (1880-1968) le 4 juillet 1910 à Douai. Ils ont 6 enfants :

  1. Patrice Colmet Daâge (1912-1979)
  2. Bernard Colmet Daâge (1914-1984)
  3. Hubert Colmet Daâge (né en 1916)
  4. Ghislaine Colmet Daâge (née en 1921)
  5. Thibaut Colmet Daâge (né en 1925)
  6. Béatrix Colmet Daâge (née en 1928)

4- Michel Froissart (30 janvier 1891, Douai-1946) ; il épouse en 1922 Madeleine Peignot (1899-1944). Il est agriculteur, propriétaire à Dommartin puis à Fontainebleau et éducateur.

5- Pierre Froissart (20 septembre 1893, Campagne-lès-Hesdin-1985) ; il épouse en 1919 Antoinette Daum (1899-1986). Il est industriel.

6- Louis Froissart (22 février 1895, Douai-1969) ; il épouse en 1924 Béatrix de Solages (1904-1990). Il est banquier à Paris.

***

Joseph Damas Froissart, le père de Damas Froissart, a un frère, Jules (François Maximilien) Froissart (1817-1884), qui épouse Elisa Parenty (1817-1883), sœur d’Aurélie, le 9 janvier 1854, à Campagne-les-Hesdin. Ils ont trois fils dont un seul survit, Paul (Norbert Emile) Froissart (né à Campagne-les-Hesdin le 12 décembre 1854- décédé dans le Pas-de-Calais en 1920), inspecteur des forêts, maire de Mouriez près Hesdin. Paul Froissart épouse en 1881 Eudoxie Dambricourt (1857-1910). Le couple Paul Froissart-Dambricourt a 8 enfants :

1- Maximilien Froissart (1883-1956). Lieutenant d’artillerie, il est fait prisonnier à Maubeuge en 1914 et se trouve en Suisse à l’été 1918. « Max » Froissart épouse le 4 novembre 1909 Cécile Dambricourt (1889-1977) ; ils ont 7 enfants ( ?), dont certains décèdent très jeunes :

  1. Jean (Paul Maximilien Marie Cornil) Froissart (1910-1942)
  2. Thérèse Froissart
  3. Claire Froissart
  4. André (Géry Gabriel) Froissart (1912-1952)
  5. Thérèse Marguerite Marie Froissart
  6. Claire (Marie Thérèse) Froissart (1919-1920)
  7. Cécile Froissart, mariée

2- Jean (Auguste Joseph) Froissart, né 16 juillet 1884 à Amiens, sous-lieutenant d’infanterie, blessé le 17 octobre 1915, tué près de Soissons le 20 juillet 1918. Jean Froissart épouse le 2 avril 1913 Marguerite (Anne Albertine Cornélie) « Guite » Dambricourt (1891-1982), sœur de Cécile. Ils ont 3 enfants :

  1. Robert Froissart (1914-1929)
  2. Étienne Géry Gabriel Froissart (né en 1916)
  3. Marie Froissart (née en 1919 - voir la lettre du 9 août 1918), mariée

3- Gabrielle Froissart (1887-1952) mariée avec Albert Tréca (1880-1967) le 21 avril 1908 à Bamières. Ils ont cinq enfants : Paul, Gérard, Michel, Albert, Marie-Noëlle Tréca

4- Laure Froissart (1890-1972), mariée avec Jules Legentil (31 mars 1881-20 octobre 1918) puis avec son frère Henri Legentil (vers 1874-1940)

5- Marie Froissart

6- Thérèse Froissart

7- Claire Froissart

8- Jules Froissart (1893-1914) ; « tué à l’ennemi » le 16 septembre 1914 à Hermonville (Marne).

En 1911 cette famille Froissart qui habite Bamières se compose de Paul Froissart, propriétaire exploitant, sa fille Laure, son fils Jean, agriculteur, et de 7 personnes à leur service (1 domestique, 2 femmes de chambre, 2 cuisinières, 1 valet de chambre et 1 jardinier).

***

Il est également question dans les lettres d’une autre branche de la famille Froissart, descendants comme Damas Froissart du cultivateur Charles (Joseph) Froissart (1780-1848), fils de Jean Jacques Froissart (1737-1819) et Marie Angélique Dorémus (1745-1815). Charles Froissart et son épouse Marie Marguerite Suzanne Euphrosine Dupuis (1786-1841). Ce couple a cinq enfants :

1- Marie Marguerite Euphroisine Froissart (1812-1863), qui épouse en 1838 Jean François Thérouane (1811-1887) à Gueschart dans la Somme en 1838. Le couple a deux fils :

  1. Joseph (Adrien) Thérouanne (né en 1839), qui épouse en 1863 Marie Emélie Augusta Roussel (née en 1845) – probablement « la cousine Thérouanne » dont parle Damas Froissart. Leur fille Suzanne Thérouanne épouse François Desmarets
  2. Charles Thérouanne (1841-1889)

2- Jean Charles Marie Froissart (1813-1865) marié avec Zélie (Euphémie) Carette (1815-1928) à Gueschart ; ils ont 3 fils :

  1. Charles (François Joseph) Froissart (1847-1914)
  2. Alexandre (Jacques) Froissart (1849-1916) marié le 12 décembre 1871 à Auxi-le-Château (Pas de Calais) avec Marie (Élisabeth Louise Catherine Zélie) Carette (1851-1928), dite "cousine Alexandre" dans les lettres. Ils ont deux filles :
    . (Louise Marie Euphrosine) Marguerite Froissart, née le 4 décembre 1872 à Auxi-le-Château, mariée le 14 mai 1895 à Auxi-le-Château avec (Louis Eugène) Gaston Lefebvre (1870-1913) ; ils ont des filles et deux fils (lettre du 29 août 1916) : Louis Lefebvre (1904-1978) et Jacques Lefebvre (1906-1993)
    . Louise Froissart (1877-1884)
  3. Clément Jules Froissart (1850-1859)

3- Norbert Froissart (1814-1877), propriétaire à Gueschart (Somme)

4- Julie Clarisse Froissart (1816-1876) mariée le 27 mars 1843 à Gueschart avec Alexandre Louis Joseph Lefrançois (1816-1867). Ils ont deux enfants :

  1. Paul Lefrançois (†1871)
  2. Virginie Marie Lefrançois (1846-1911), mariée le 6 mai 1867 avec (Antoine Charles) Henri du Belloy (1845-1895) ; ils ont une fille, Marie du Belloy.

5- Apolline (Marie Louise) Froissart (1819-1879), épouse de (Anselme) François Lefebvre (1824-1899).



Pour citer cette page

« Froissart, Damas (1852-1923), ses proches et sa famille », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Froissart,_Damas_(1852-1923),_ses_proches_et_sa_famille&oldid=56437 (accédée le 4 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.