Schlumberger, Charles (1798-1861) et apparentés

De Une correspondance familiale

Les Schlumberger sont des manufacturiers alsaciens avec qui Charles Mertzdorff est en relation. La famille Schlumberger, protestante, est établie autour de Mulhouse et de Guebwiller depuis le XVIe siècle. Parmi les plus en vue de ses membres au XIXe siècle, on peut citer Jean Schlumberger (1819-1908), industriel, agronome, viticulteur et historien de l'Alsace. Il est président de la Délégation d'Alsace-Lorraine de 1875 à 1903. De cette biographie familiale complexe, retenons quelques personnages cités dans les lettres.

Godefroy Schlumberger (né en 1824)

Né à Mulhouse, Godefroy Schlumberger est le fils de Pierre et de Marie Eugénie Hofer. Il épouse en 1851 à Bitschwiller-lès-Thann, Laure Bouché, fille de Clément Michel Bouché et de Anne Scherrer. Il entre dans l’entreprise de son beau-père qui sous son impulsion procède à la modernisation de son usine en l’équipant de machines plus productives. L’usine est ravagée par un incendie en 1862. Il est maire de Bitschwiller-lès-Thann de 1857 à 1867.

Michel Clément Bouché (1801-1864) est fils d’un maître quincaillier qui, en 1820, achète à Henry Stehelin une manufacture à Bitschwiller. Père et fils s’associent pour installer une filature et un atelier de construction de machines textiles. En 1828, Michel Clément Bouché épouse à Thann Anne Scherrer, fille d’un industriel d’Illzach. Il est maire de Bitschwiller de 1848 à 1851.

Jean Edouard Jérémie (dit Ivan ?) Schlumberger (1811-1874)

Charles Mertzdorff signale le décès de Jean Edouard Jérémie Schlumberger (lettre du 7 mai 1874). Il est né à Paris le 19 février 1811, fils de Jean Urbin Schlumberger, trésorier de l'hospice des Quinze-Vingt à Paris et de Anne Catherine Heilmann. Le 13 août 1835 il épouse à Mulhouse Caroline Emilie Koechlin (1818-1878) ; Jean Edouard Jérémie Schlumberger est alors coloriste et demeure à Thann. Les témoins du mariage sont Jean Schlumberger jeune, fabricant, 43 ans, demeurant à Thann ; Josué Heilmann, négociant, 39 ans, ami des époux ; Ferdinand Koechlin, 49 ans ; Hartmann Schlumberger, 55 ans, ces deux derniers sont oncles de l'épouse et fabricants de toiles peintes, les 3 derniers demeurant à Mulhouse.
Le couple Schlumberger-Koechlin a au moins une fille Marie Schlumberger (1838-1898), qui épouse Louis Knecht (1824-1911) en 1877.

Charles Schlumberger (1798-1861), fabricant de toiles peintes (associé de la maison d'impression d'Isaac Schlumberger) et banquier à Mulhouse, et son épouse Émilie Zuber (1805-1848) ont au moins quatre enfants nés à Mulhouse :

- Charles Schlumberger (1825-1905, Paris). Polytechnicien (X 1845), ingénieur du génie maritime, il se marie en 1852 avec Mélanie Zuber (1834-1906). Le couple a cinq enfants :
. René Charles Schlumberger (1853-1912)
. Émilie Élise Schlumberger (1855-1898) mariée en 1878 avec Edouard Thierry (1852-1936), polytechnicien
. Maurice Charles Schlumberger (1857-1872)
. Charles Robert Schlumberger, polytechnicien, marié en 1885 avec Marguerite Jacquesson (1866-1962)
. André Charles Schlumberger (1860-1860)
. Anna Schlumberger (1864-1941), mariée en 1888 avec Adrien Dollfus (1858-1921), fils de Jean Dollfus. C'est probablement cette jeune-fille qui salue Marie Mertzdorff-de Fréville à Villers-sur-mer (lettre du 22 juillet 1880).

- Julie Schlumberger (1827-1898), mariée en 1847 avec Alphonse (Jules) Schlumberger (1826-1898)

- Oscar Schlumberger (1830-1896, Bâle), directeur de filature, marié en 1853 à Bâle avec Marie Legrand (1833-1906)

- Amédée Schlumberger (1833-1905), banquier, marié en 1857 à Bâle avec Fanny Ehinger (1839-1920).



Pour citer cette page

« Schlumberger, Charles (1798-1861) et apparentés », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Schlumberger,_Charles_(1798-1861)_et_apparent%C3%A9s&oldid=42292 (accédée le 2 juillet 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.