Rigot, Alfred (1798-1869) et sa famille

De Une correspondance familiale


Alfred Rigot, comme Michel Delaroche, les Delessert ou les frères Monod, fait partie des familles suisses implantées au Havre, où elles pratiquent le commerce maritime.

Alfred Rigot, né en Suisse (à Begnins), s’établit au Havre comme armateur et négociant. En 1834 il réside rue Royale. Il épouse le 2 septembre 1839 Marguerite Duroveray (Auguste Duméril signale son décès en 1847 dans son journal) ,fille de François Étienne Duroveray et Élisabeth Delessert.

Le couple Rigot-Duroveray a 5 enfants :

  1. - Marguerite Rigot, née au Havre en 1840, morte à Paris en 1849.
  2. - Amélie Rigot (1842-1933). C’est elle qui est nommée dans les lettres de Caroline Duméril à sa cousine Isabelle Latham. Le 26 juin 1861 elle épouse le Genevois établi au Havre Édouard Basset (1828-1898).
  3. - Charles Rigot, né à Ingouville en 1843, mort en 1869 à bord du navire Dilharee, revenant des Indes.
  4. - Paul Rigot, né à Ingouville en 1845, négociant au Havre, mort en 1874.
  5. - Pierre Rigot (1847-1914), avocat à la Cour de cassation et au Conseil d’État à Paris.



Pour citer cette page

« Rigot, Alfred (1798-1869) et sa famille », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Rigot,_Alfred_(1798-1869)_et_sa_famille&oldid=57513 (accédée le 7 février 2023).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.