Proust, Louis Joseph (1754-1826)

De Une correspondance familiale

André Marie Constant Duméril a l’occasion de rencontrer le chimiste Proust à Madrid en 1805.

Fils d'un apothicaire d’Angers, Louis Joseph Proust est nommé en 1775 pharmacien en chef de l'hôpital de la Salpêtrière à Paris. Le professeur Jacques Charles, son ami, l'initie à l’aérostation. En août 1783, Proust lance une souscription à Angers pour construire une montgolfière. Le 23 juin 1784, il prend place dans la montgolfière baptisée La Marie-Antoinette et pilotée par Jean-François Pilâtre de Rozier pour un vol scientifique.

Il déménage après cela à Ségovie en Espagne suite à un accord entre Louis XVI et Charles III d'Espagne pour enseigner la chimie. Il travaille sur les oxydes et sulfures métalliques ; une polémique l’oppose à Berthollet à propos de la composition variable ou fixe des composés. Lors de son voyage en août 1805, André Marie Constant Duméril signale qu’il tire grand profit d’une visite dans sa bibliothèque. Proust revient en France en 1806 pour des affaires familiales mais ne peut repartir à cause de la guerre. Il s'installe à Craon en Mayenne. Il est élu membre de l’Académie des sciences en 1816.

Il signe en 1810 (avec Berthollet, Chaptal, Parmentier et Vauquelin) un ouvrage sur la fabrication du sucre de raisin.



Pour citer cette page

« Proust, Louis Joseph (1754-1826) », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Proust,_Louis_Joseph_(1754-1826)&oldid=42224 (accédée le 24 février 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.