Mardi 15 avril 1873

De Une correspondance familiale

Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa fille Marie Mertzdorff (Paris)

original de la lettre 1873-04-15.jpg


Ma chère Marie[1]

Il ne m'est pas possible de laisser passer la fête[2] de ma chérie Amie sans lui dire que je l'aime bien, que je pense à elle & que j'ai à son intention cherché un petit bouquet que voici. Serres & Jardins seraient riches à me fournir les fleurs ; mais cette petite lettre est si faible que je ne craindrais de la charger davantage.

Chacune de ces 2 pensées est chargée de te dire tant d'affection de la part de ton père qu'elles auront bien long à te raconter.

J'étais hier à Wattwiller, j'y ai vu M. Lehmann auquel j'avais à demander certains renseignements. & puis chez les amis Henriet j'ai vu M. qui est un peu malade, Mme[3] qui va bien, Gabrielle & enfin Jeanne[4] qui est une vraie boule comme très probablement vous n'en avez pas encore vue.

Elle est à la maison pour la même raison que Marie Berger. Elle attend que la rougeole ait passé pour y retourner à Kientzheim[5]. L'on ne sait pas si la maison est <  > ou non. Dans tous les cas ces Dames n'en parlent pas.

Ce matin j'étais chez les Kestner, la vieille dame[6] est toujours très malade à Paris. M. Scheurer[7] est de retour à Paris & c'est M. Chauffour[8] qui est ici en ce moment.

C'est toujours après-demain Jeudi soir que nous partons

Melcher[9] attend je t'embrasse

Charles Mff

Remercie bien tante[10] de sa bonne lettre reçue ce Matin. C'est à toi à lui donner un bon baiser qui doit compter pour nous tous. C'est tout ce que nous pouvons donner pour la remercier pour tout ce qu'elle fait pour nous.


Notes

  1. Lettre sur papier deuil.
  2. Marie Mertzdorff est née le 15 avril 1859.
  3. Célestine Billig, épouse de Louis Alexandre Henriet.
  4. Gabrielle et Jeanne Henriet.
  5. Pensionnat du Sacré-Cœur de Kientzheim.
  6. Probablement Marguerite Rigau, veuve de Charles Kestner.
  7. Auguste Scheurer, époux de Céline Kestner.
  8. Victor Chauffour, veuf de Fanny Kestner.
  9. Melchior Neeff, concierge chez les Mertzdorff.
  10. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Mardi 15 avril 1873. Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa fille Marie Mertzdorff (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Mardi_15_avril_1873&oldid=40716 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.