Jeudi 27 mai 1869 (B)

De Une correspondance familiale


Lettre d’Eugénie Desnoyers (Nogent-le-Rotrou-Launay) à son époux Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


Launay 27 Mai 1869

Mon cher Charles,

Toute ta petite colonie prend la plume pour écrire au bon père et à l'ami qui travaille, se fatigue loin de nous et que nous souhaitons voir revenir au milieu de nous.

Les Ménager sortent d'ici, la ferme est louée. Les renseignements étant tout à fait favorables, et leur apparence nous plaisant, j'ai terminé avec eux aujourd'hui sur parole. Ils ont l'air enchanté d'avoir la ferme, me paraissent des gens ouverts et pas de ces finauds en affaire qui cherchent toujours contestation sans qu'il y ait lieu. Comme tous les fermiers qui se sont présentés ils ont demandé s'il n'y aurait pas moyen d'avoir aussi le regain de la pâture, que cela pourrait leur permettre de la soigner convenablement && Et comme tu ne l'avais accordé que provisoirement à Michel[1], nous avons consenti, (d'après l'avis de papa[2], à la comprendre dans la location, avec condition de ne pas faire pâturer tant qu'il n'y aurait pas de barrière et en conservant les distances voulues && et pas d'engagement de barrière.

Maintenant nous ferons remettre au notaire les pièces sitôt l'arrivée de l'un de nos Messieurs toi ou papa pour qu'il puisse faire le bail 2 200 F pour les 4 premières années et 2 300 pour les autres 8, 12, 16 ans. Tu connais le détail de ces chiffres, impôts & que je ne te redonne pas... et engagement de payer la moitié du fumier de notre part pour les aider pendant les 4 premières années.

Voilà mon maître. Maman[3] est contente, elle trouve que c'est bien. J'espère que ces gens t'iront aussi et que tu approuveras.

Le temps est charmant après un bon petit orage hier et cette nuit. Le bulletin de santé est bon. Je crois que tu seras content de la mine de tes petites filles[4], et du cœur car on pense bien à toi et on en parle bien souvent. Je laisse à mes fillettes de te parler des corbeaux, écureuils & ce sont les grands évènements de notre vie de campagne qui me paraît faire du bien à tout le monde.

Maman est bien mieux, cette bonne mère jouit tant ici entre ses filles[5] et tous ces beaux arbres, arbustes & plantés par papa.

Envoie-nous une dépêche pour nous indiquer ton retour, s'il n'est déjà fixé. Je comprends ton embarras, et te plains d'être au milieu de tous ces ouvriers, mais lorsqu'il n'y aura plus que les corridors, avec un peu plus de surveillance de la part de M. Bulffer et en y mettant du monde suffisamment il serait plus agréable de trouver cela terminé en notre absence. Quand on n'est pas sur place on ne peut rien dire. Aussi je n'ai rien à ajouter à mes recommandations de ménage.

Des cris de joie arrivent jusqu'ici, un hameçon a mordu, une petite carpe ! que de transports, vraie vie de campagne, de pêche, de repos, de bonne air. Ce qui n'empêche pas que la petite machine va toujours son train.

Adieu, mon cher Ami, Je t'embrasse de cœur, la lettre de ma petite Founi n'est pas terminée ce sera pour demain.

Mille amitiés de tous pour toi.

Eugénie M.

Dis bien des choses aux Duméril[6] et Heuchel[7] de ma part.

Alphonse[8] revient Samedi soir. Papa peut-être aussi mais il serait obligé de retourner Lundi soir, ou s'il était sûr que nous restions encore un peu il ne reviendrait que Mercredi matin. Julien[9] ne peut quitter <  >

n'oublie pas de prendre un gilet de flanelle et une paire de chaussettes.


Notes

  1. Louis Michel Pieaux, jardinier chez les Desnoyers.
  2. Jules Desnoyers.
  3. Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers.
  4. Marie et Emilie (Founi) Mertzdorff.
  5. Aglaé et Eugénie.
  6. Louis Daniel Constant Duméril et son épouse Félicité.
  7. Georges Heuchel et son épouse Elisabeth Schirmer.
  8. Alphonse Milne-Edwards, époux d’Aglaé Desnoyers.
  9. Julien Desnoyers.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 27 mai 1869 (B). Lettre d’Eugénie Desnoyers (Nogent-le-Rotrou-Launay) à son époux Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_27_mai_1869_(B)&oldid=51619 (accédée le 15 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.