Jeudi 25 mars 1875 (A)

De Une correspondance familiale


Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa fille Marie Mertzdorff (Paris)


original de la lettre 1875-03-25A.jpg


Jeudi Saint 25 Mars 75.

Ma chère Marie

Comme l’oncle Georges[1] est encore couché je ne pense pas pouvoir me mettre en route demain comme j’en avais l’intention & ce ne serait que Samedi que je quitterais pour vous embrasser le jour de Pâques.

Hier j’ai trouvé le malade, au lit souffrant de la tête & ayant employé les grands moyens pour se débarrasser au plus vite de ses douleurs. Je saurai cet après dîner s’il a réussi.

Nanette[2] continue à aller mieux elle reste levée toute la journée & j’espère bien que dans quelques jours elle sera dans sa cuisine.

Voilà le bulletin de nos deux malades & je n’ai pas grand chose à te dire des bien portants.

J’attends mon parisien cet après-midi il ne fera donc qu’une petite visite pas trop longue[3].

Hier matin j’ai eu la visite de Messieurs le curé de Thann[4] & le futur curé de Vieux-Thann[5]. C’est M. Fröhlich, neveu de M. Fröhlich[6] de Montataire qui connaissait petite mère[7] dès l’âge de 8 ans. C’est bonne-maman[8] qui va être étonnée lorsqu’elle l’apprendra car elle l’a souvent rencontré à Montataire où il passait volontiers ses vacances. Il me paraît être un excellent homme, mais il n’a pas une figure ni agréable ni distinguée il s’en faut.

La sœur de M. le Curé de Thann est très malade depuis qu’elle est à Thann.

Je te quitte pour faire un tour à la fabrique où je suis depuis quelques temps plus que de plaisir.

Ton père qui t’aime

Charles

Léon[9] vient d’arriver & me donne de bonnes nouvelles de ses parents.


Notes

  1. Georges Heuchel.
  2. Annette, cuisinière de Charles Mertzdorff.
  3. Voir la lettre du 22 mars.
  4. François Xavier Hun, ancien curé de Vieux-Thann.
  5. En fait ce sera Louis Oesterlé.
  6. André Fröhlich (†).
  7. Caroline Duméril (†), première épouse de Charles Mertzdorff.
  8. Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril.
  9. Léon Duméril, fils des précédents.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Jeudi 25 mars 1875 (A). Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à sa fille Marie Mertzdorff (Paris) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Jeudi_25_mars_1875_(A)&oldid=40008 (accédée le 9 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.