Dimanche 8 novembre 1874

De Une correspondance familiale


Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)

original de la lettre 1874-11-08A pages 1-4.jpg original de la lettre 1874-11-08A pages 2-3.jpg


8 Novembre 1874.

Mon Père chéri,

Tu es vraiment bien gentil et bien mignon. Si tu savais le plaisir que nous a fait ta lettre tu ne t’en doutes pas. Nous étions si tristes de savoir que tu ne viendrais pas et voilà cette bonne lettre qui arrive juste à propos et qui nous annonce la visite de notre bon petit père, la joie en a été bien plus grande. Je voulais déjà t’écrire hier pour te remercier mais nous sommes rentrées trop tard. Il me semble que voilà déjà si longtemps que nous ne t’avons embrassé et cela nous paraissait bien dur de voir retarder ce moment. Si tu savais combien je pense à toi je voudrais bien souvent être petit oiseau pour aller te faire des petites visites.

Il fait du brouillard depuis deux jours on dirait que le temps va se gâter et cependant le baromètre est plus haut que jamais. Voilà bien longtemps que je ne t’ai pas écrit Emilie[1] et tante[2] l’ont fait pour moi. Hier nous avons été au passage Delorme pour nos chapeaux d’hiver et nous en sommes revenues à pied par un chemin très long chez bonne-maman Desnoyers[3] qui <   > mieux car je ne sais si on t’a dit qu’elle avait été vraiment souffrante ; depuis Lundi elle est au lit avec fièvre et on a craint une petite bronchite <   > ; maintenant cela a disparu mais elle est bien jaune et bien fatiguée. Nous avons été la voir ce matin.

A 3h Mme Arnould[4] va venir avec ses 2 petits garçons[5] pour voir Jean[6] je ne pense pas que Paulette[7] vienne.

Mme Dumas[8] va bien de nouveau mais elle a eu un rhume très fort qui l’a forcée à garder le lit pendant plusieurs jours. Oncle va bien.

Jeudi dernier nous avons eu nos amies Marie[9] et Paule[10] nous avons bien travaillé ensemble puis nous les avons reconduites en passant par chez la femme Lelong nous nous sommes comme toujours parfaitement amusées. Mercredi nous avons eu notre premier cours qui s’est très bien passé. C’est splendide salons dorés & nous avons de magnifiques tables de chêne neuves, des encriers & mais cela fait vraiment peine pour cette pauvre Mme Charrier[11] car cette tâche paraît au-dessus de ses forces et j’ai bien peur qu’elle ne fasse de mauvaises affaires car le nombre d’élèves a diminué plutôt qu’augmenté et à son nouveau cours <  > en a guère qu’une dizaine en tout. Nous allons commencer l’histoire moderne ce qui je crois m’intéressera nous ferons aussi la géographie de l’Europe. Au dernier cours nous avons fait une division (bonne pour moi) et une dictée. Marie Des Cloizeaux n’est pas encore revenue je pense qu’elle sera là Mercredi prochain.

Vendredi dernier nous avons été chez bonne-maman puis rue de la Glacière à la crèche porter des petits bonnets ravissants puis les mêmes à l’asile rue de l’Epée de Bois c’est une occasion remarquable que nous avons trouvée au Bon Marché un petit bonnet soit crochet soit tricot très bien fait pour 0,25 c. Le soir nous avons eu Mlle Poggi[12] qui trouve que nous faisons quelques petits progrès.

Adieu, mon père chéri chéri si tu savais comme je t’aime ! je ne peux pas te le dire, je me réjouis tant de te revoir. Emilie me presse je t’embrasse mille et mille fois en attendant l’heureux jour. ta fille

Marie


Notes

  1. Emilie Mertzdorff, sœur de Marie.
  2. Aglaé Desnoyers, épouse d’Alphonse Milne-Edwards.
  3. Jeanne Target, épouse de Jules Desnoyers.
  4. Paule Baltard, épouse d’Edmond Arnould.
  5. Louis et Marcel Arnould.
  6. Le jeune Jean Dumas.
  7. Paulette, Paule Arnould.
  8. Cécile Milne-Edwards, épouse d’Ernest Charles Jean Baptiste Dumas, plutôt que sa belle-mère.
  9. Marie Flandrin.
  10. Paule Arnould.
  11. Caroline Boblet, veuve d’Edouard Charrier.
  12. Mlle Poggi, professeur de piano.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Dimanche 8 novembre 1874. Lettre de Marie Mertzdorff (Paris) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_8_novembre_1874&oldid=39707 (accédée le 18 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.