Dimanche 15 août 1880 (A)

De Une correspondance familiale


Lettre de Marie Mertzdorff (épouse de Marcel de Fréville) (Villers-sur-mer) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann)


original de la lettre 1880-08-15A pages 1-4.jpg original de la lettre 1880-08-15A pages 2-3.jpg


Villers 15 Août 1880

Que deviens-tu, mon cher Papa ? Il me semble qu’il y a bien bien longtemps que je n’ai eu de tes nouvelles ; mais comme moi aussi j’ai été un peu paresseuse je ne m’étonne pas de n’avoir pas beaucoup de lettres de toi. J’ai reçu hier soir une bonne lettre d’oncle[1] écrite de Villeneuve[2] en déjeunant qui me raconte leurs projets et qui me dit aussi que décidément tu n’iras les rejoindre qu’à la même époque que nous ; tu n’auras guère pris de vacances cette année, mon pauvre papa, c’est vraiment très ennuyeux. Quand donc oncle Léon[3] doit-il revenir ? Tante Marie[4] sait-elle où elle passera son mois de Septembre ? Il y a bien longtemps que je n’ai écrit à bonne-maman[5], heureusement qu’elle a de nos nouvelles par toi et que de mon côté je sais aussi par tes lettres ce que bon-papa et elle deviennent.

Vendredi nous avons passé notre journée à Bourguignolles, nous sommes partis d’ici à 7h du matin et nous sommes arrivés à Lisieux à 9h ; M. Target nous attendait à la gare ; ils ont été tous les deux[6] fort aimables et nous ont très bien fait les honneurs de leur propriété ; Mme Festugière[7] est toujours à Herry[8] auprès de son grand-père[9] ; quant à Louis[10] il fait son voyage et ses grandes manœuvres dans l’Est, ce qui doit compléter sa 1ère année d’École de guerre. Il paraît qu’il a toujours mal au genou malgré les eaux d’Aix et c’est un peu contre l’avis des médecins et pour faire plaisir à son père qu’il est parti quand même ; sa mère paraît un peu tourmentée. Nous sommes rentrés pour le dîner. Tu as appris sans doute par Émilie[11] la mort du général Duval[12]. Mme Target a fait le voyage de Paris pour aller à son enterrement.

Demain nous attendons l’oncle et la tante Villermé[13] qui doivent venir passer 3 jours avec nous ; Mardi nous irons tous ensemble à Fleurigny[14] pour le baptême du petit René[15]. Nous leur donnons notre chambre aussi nous venons de faire notre petit déménagement. Marcel[16] est en ce moment à la pêche avec son ami M. Roland-Gosselin[17] qui est venu passer son Dimanche à Villers. Nous continuons toujours à nous nourrir de crevettes et de petits poissons. Si je ne te parle pas de santé c’est que je me porte à merveille, mieux que jamais et que par conséquent je n’ai rien à t’apprendre.

Adieu, mon bon Père chéri, à bientôt ; [ ] demain en huit que nous quittons. Je t’embrasse en attendant de toutes mes forces ; Marcel t'envoie te fait mille amitiés. As-tu compris son allemand l’autre jour[18] ? Tu vois qu’il est plein de zèle.
J’embrasse bien bon-papa et bonne-maman[19]. Une bonne caresse à Hélène[20] si elle est à Vieux-Thann. J’ai été bien contente d’avoir son portrait.
ta fille,
Marie


Notes

  1. Alphonse Milne-Edwards.
  2. Villeneuve en Suisse, dans le canton de Vaud.
  3. Léon Duméril.
  4. Marie Stackler, épouse de Léon Duméril.
  5. Félicité Duméril épouse de Louis Daniel Constant Duméril.
  6. Paul Louis Target et son épouse Victorine Duvergier de Hauranne.
  7. Cécile Target veuve de Georges Jean Festugière.
  8. Le château de Herry, dans le Cher, propriété de Prosper Duvergier de Hauranne.
  9. Probablement Prosper Duvergier de Hauranne.
  10. Louis Target, polytechnicien.
  11. Emilie Mertzdorff, sœur de Marie.
  12. Alphonse Duval.
  13. Louis Villermé et son épouse Antonie du Moulin de La Fontenelle.
  14. Manoir de Fleurigny, sur la commune de Touques (Calvados).
  15. René Barbier de la Serre.
  16. Marcel de Fréville, époux de Marie Mertzdorff.
  17. Eugène Roland-Gosselin.
  18. Voir la lettre du 12 août.
  19. Louis Daniel Constant Duméril et son épouse Félicité Duméril.
  20. Hélène Duméril.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Dimanche 15 août 1880 (A). Lettre de Marie Mertzdorff (épouse de Marcel de Fréville) (Villers-sur-mer) à son père Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_15_ao%C3%BBt_1880_(A)&oldid=39368 (accédée le 18 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.