Roland-Gosselin, Eugène (1854-1919) et ses proches

De Une correspondance familiale

Marie Mertzdorff signale que son époux Marcel de Fréville « est en ce moment à la pêche avec son ami M. Roland-Gosselin qui est venu passer son Dimanche à Villers » (lettre du 15 août 1880). Il s'agit probablement d’Eugène Roland-Gosselin – les Roland-Gosselin et les de Fréville sont lointainement apparentés.

(Alexandre) Eugène Roland-Gosselin, né à Paris en 1854, est le fils de Louis (Eugène) Roland-Gosselin (1826-1907), agent de change, et de Sophie Adèle dite Adeline Masse (1828-1889). Eugène Roland-Gosselin a huit frères et quatre sœurs. Eugène Roland-Gosselin présente en 1876 sa thèse de Droit : De l'Exercice des droits du débiteur par les créanciers… et devient comme son père agent de change.

En 1881 Eugène Roland-Gosselin épouse Marie Henriette Barbe Hoskier (1858-1897) ; ils ont sept enfants :
Dominique Roland-Gosselin (1882-1960)
Marie Dominique (Bruno) Roland-Gosselin (1883-1934), dominicain, professeur à l'Institut catholique de Paris
Marie (Paule Marguerite Marthe) Roland-Gosselin (1885-1962)
Bernard (Marie Pierre Gabriel Armand) Roland-Gosselin (1886-1962), prêtre
Michel (Marie Maurice Gabriel) Roland-Gosselin (1889-1916)
Bernadette (Marie Henriette Louise) Roland-Gosselin (1892-1980)
Jacqueline (Marie Jeanne Alberte) Roland-Gosselin (1893-1980).



Pour citer cette page

« Roland-Gosselin, Eugène (1854-1919) et ses proches », Une correspondance familiale (D. Poublan et C. Dauphin eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Roland-Gosselin,_Eug%C3%A8ne_(1854-1919)_et_ses_proches&oldid=42260 (accédée le 18 juillet 2024).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.