Dimanche 13 septembre 1807

De Une correspondance familiale

Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à sa mère Rosalie Duval (Amiens)

lettre du 13 septembre 1807, recopiée livre3 page4.jpg lettre du 13 septembre 1807, recopiée livre3 page5.jpg


n°182

13 Septembre 1807

Ma chère Mère

Je m’empresse de vous annoncer que je reçois, à l’instant, une lettre d’Auguste[1] datée de Dantzig le 25 Août. Il se porte bien, il n’a reçu l’une de mes lettres que la veille du jour où il écrit. Il accepte la place de Metz et me charge d’en parler au ministre[2], que je verrai demain à cet effet. Il est depuis trois semaines, disait-il, chargé en chef des hôpitaux de la place et de l’arrondissement. Les affaires de Naples vont très mal. Il paraît qu’il perdra beaucoup sur ses créances.

Mon affaire de l’Institut est tout à fait manquée[3]. M. Latreille a été présenté le premier moi le second, Geoffroy[4] le troisième. MM. Péron et Desmarets ensuite. M. Latreille a été si fort exalté par l’intrigue que je n’ai pas cru devoir poursuivre. M. Geoffroy l’a fait mais il succombera. Je n’ai vu presque personne et à peine aurai-je quatre voix c’est demain que la nomination a lieu. J’ai lu trois mémoires qui m’ont fait honneur et voilà tout. Ma femme[5] est allée à l’Eglise elle se porte bien et la petite[6] va à ravir. Nous attendons Reine[7]. Je vous embrasse bien tendrement. Nos amitiés sincères à toute la famille et à celle de mon oncle[8]. Je vous annoncerai la nomination définitive d’Auguste.

Votre fils. C. Duméril


Notes

  1. Auguste (l’aîné), frère d’André Marie Constant Duméril.
  2. Le ministre de la Guerre Henri Jacques Guillaume Clarke, en fonction depuis le 9 août 1807.
  3. Voir la lettre du 30 janvier 1807.
  4. Etienne Geoffroy Saint-Hilaire, qui sera élu en remplacement de Broussonnet.
  5. Alphonsine Delaroche.
  6. Caroline Duméril (l’aînée), née en mars 1807.
  7. Reine Duméril, sœur d’André Marie Constant.
  8. Jean Baptiste Duval.

Notice bibliographique

D’après une copie dans le livre des Lettres de Monsieur Constant Duméril, 3ème volume, p. 4-5

Pour citer cette page

« Dimanche 13 septembre 1807. Lettre d’André Marie Constant Duméril (Paris) à sa mère Rosalie Duval (Amiens) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Dimanche_13_septembre_1807&oldid=39343 (accédée le 17 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.