Vers le 25 octobre 1918

De Une correspondance familiale

Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering)

original de la lettre 1918-10-25.jpg


Mon cher M. Meng,

Je pense malgré tout arriver à Belfort avec Mme de Place lundi Matin.

J’irai samedi confirmer la chose au Bureau de Wesserling qui enverra une dépêche pour l’envoi d’une voiture à laquelle vous voudrez bien remettre le permis de circuler de Mme de Place[1].

Veuillez d’autre part faire dire à Storrer[2] de se trouver avec sa voiture et les chevaux dont il dispose à Fellering à partir de dimanche soir à ma disposition.

Mon intention est de passer avec vous l’après-midi de lundi.

Prière convoquer ZWingelstein.

Cordialement,

GP


Notes

  1. Hélène Duméril, épouse de Guy de Place.
  2. M. Storrer est cocher à l’usine.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Vers le 25 octobre 1918. Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vers_le_25_octobre_1918&oldid=36131 (accédée le 14 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.