Vendredi 7 juin 1918

De Une correspondance familiale


Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering)

original de la lettre 1918-06-07.jpg


Reçu le13 Juin 1918
Répondu le 14 Juin 1918
17 Juin 1918

Ecrit à M. Zwingelstein[1] le 14/6

7 juin

s.p. 238
Capitaine de Place, Inspecteur du Matériel du DAN
En résidence au PRA 8[2]

Mon cher Monsieur Meng,

M. Jacques Gros m’écrit pour me demander si nous serions disposés à lui louer notre Machine à griller électrique. Voulez-vous prier ZWingelstein de me faire d’urgence un rapport sur la situation de cette Machine. où est-elle ? est-elle au complet avec son tableau ou a-t-elle été détériorée par les obus [découpée] avec moteur et Tableau. Combien a-t-elle coûté. Quel chiffre ZWingelstein proposerait-il pour location ?

J’ai bien reçu votre lettre du 27 Mai.

D’accord pour la locomobile. Je pense que vous avez reçu une lettre pour la réquisition des Matériaux provenant des dommages de guerre. Puisque l’administration ne garantit rien [ ] la réquisition.

Vous avez bien terminé le litige Nordon.

Votre trésorerie vous permettrait-elle d’envoyer 10 000 francs à Madame de Place[3] : villa Tanit, Saint-Brévin-l’océan, Loire inférieure. Vous pourriez envoyer un chèque sur Saint-Nazaire.

J’espère que vous et les vôtres êtes en Bonne santé. Cordialement à vous

GP


Notes

  1. Charles Zwingelstein.
  2. Sp : secteur postal
  3. Hélène Duméril, épouse de Guy de Place.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Vendredi 7 juin 1918. Lettre de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_7_juin_1918&oldid=36091 (accédée le 11 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.