Vendredi 2 avril 1915

De Une correspondance familiale


Lettre de Guy de Place (Besançon) à M. Meng (Fellering)


original de la lettre 1915-04-02A.jpg


Reçu le 2/4 par l’auto de M. [Masson]

Répondu le 5 Mai par M. [Mura]

Besançon le[1] 2 Avril 1915

Mon cher Monsieur Meng

Je profite d’une occasion pour vous prier de me faire envoyer par M. ZWingelstein la note que je lui avais demandée sur les Bois qui nous restent.

J’ai vu hier M. Gros[2]. Si ces Messieurs[3] nous demandent quelques wagons de charbon on pourrait les leur céder : nous devons avoir 250 wagons, on pourrait en général laisser tomber le stock à 200 wagons. Ce sera largement suffisant pour ce que nous avons à faire à la [  ].

Quant à la fécule étant donné le prix, si ces Messieurs en demandaient on pourrait en céder sous convention écrite (pour la forme et pour que vous soyez couverts) qu’elle sera remplacée en nature par de la fécule de même qualité : cela pour ne pas nous exposer à payer plus tard de la fécule 100 francs.

Cordiales salutations

GP


Notes

  1. Papier à en-tête :
  2. Jacques Gros.
  3. Les industriels de la famille Gros-Roman.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Vendredi 2 avril 1915. Lettre de Guy de Place (Besançon) à M. Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_2_avril_1915&oldid=35850 (accédée le 16 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.