Vendredi 21 et samedi 22 juillet 1871

De Une correspondance familiale


Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à son épouse Eugénie Desnoyers (Montmorency)


original de la lettre 1871-07-21C.jpg


CHARLES MERTZDORFF

AU VIEUX THANN

Haut-Rhin[1]

Vendredi soir 21 Juillet 71.

Ma chère Nie

Il est décidé que je ne serai pas ici pour les élections de Dimanche 30[2], ces Messieurs vont s'en charger ; mais je crains bien que les électeurs ne soient assez nombreux pour ne pas avoir à recommencer le Dimanche après. Mais pour ce jour, je serai de retour.

Mon intention est de partir Jeudi prochain pour être à Montmorency Vendredi Matin. Je compte que mon absence durera une semaine. Je me réjouis bien de pouvoir bientôt t'embrasser toi ma chère, mes petites filles[3] & tous ceux que nous aimons, la privation a été assez longue, car le nid vide, comme il est, n'a pas grand charme.

Ce matin j'ai fait une promenade dans la vallée jusqu'à la filature de laine mais c'était une vraie promenade, car je n'y ai pas trouvé ce que je cherchais.

Je suis sans nouvelles de Morschwiller[4], les réparations que je fais faire ici avancent, je vais m'y faire conduire demain Samedi au lieu d'aller à Lachapelle que je remets à Lundi.

Dans la maison l'on fait des Confitures me dit-on & lundi Nanette[5] se prépare pour vider sa cuisine dans celle de Mme Zaepffel[6] pour faire arranger la sienne, il paraît qu'il faut démonter tout le foyer, ce qui sera un travail.

Mimi trouvera sa maison de bains & avec Emilie nous irons à nous deux prendre des rafraîchissements à Wattwiller, mais pour cela il faudra un peu de calme dans mes boutiques.

Hier au soir m'endormant en t'écrivant j'ai remis la fin à ce matin. Mais ce matin il est déjà un peu tard, 7 h & je ne saurais continuer longtemps.

Du reste je n'ai rien à ajouter

je t'écrirai plus longuement ce soir

tout à toi  Charles M


Notes

  1. En-tête imprimé.
  2. Elections municipales.
  3. Marie (Mimi) et Emilie Mertzdorff.
  4. Morschwiller où vivent Félicité et Louis Daniel Constant Duméril.
  5. Annette, cuisinière chez les Mertzdorff.
  6. Emilie Mertzdorff, épouse d’Edgar Zaepffel.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Vendredi 21 et samedi 22 juillet 1871. Lettre de Charles Mertzdorff (Vieux-Thann) à son épouse Eugénie Desnoyers (Montmorency) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_21_et_samedi_22_juillet_1871&oldid=35869 (accédée le 12 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.