Vendredi 1er novembre 1918 (B)

De Une correspondance familiale


Copie de la lettre de Guy de Place (mobilisé), à E Hochstetter (Lyon ?)


original de la lettre 1918-11-01-B page 1.jpg original de la lettre 1918-11-01-B page 2.jpg


Répondu le [  ] 18

Copie de la lettre de M. de Place à M. Hochstetter

Vendredi 1er Novembre 1918[1]

Ci-inclus copie de 2 lettres que j’ai adressées aujourd’hui au séquestre et à l’intendance de Lyon[2]. Au ministère de la guerre on a paru très mécontent de cette histoire de l’Intendance. Vous pourrez le dire au séquestre. On semble avoir l’impression au ministère que l’Intendant se fiche du monde et cherche des prétextes pour se dérober ; il ne faut pas le laisser faire : si le séquestre et l’intendant sont d’accord pour se payer votre tête mes lettres feront l’effet d’un pavé dans la mare aux grenouilles, tant pis pour ces messieurs.

Comme convenu et tout en [soyant] très aimable tachez d’arranger cela le plus rapidement possible : vous insisterez que les formalités de référé vérification des livres soient faites aussi vite que possible. Au ministère on est désireux de nous voir souscrire pour les 500 000 F à l’emprunt ; on dit que le séquestre peut mener de front aussi bien les réclamations à l’intendance que le référé et que celui-ci devait même précéder le versement de l’argent, car si le tribunal n’est pas d’accord il est inutile que l’Intendance verse de l’argent au séquestre. C’est un peu vrai. Dites-le à M. Miramond[3].

En attendant que je puisse vous envoyer mon adresse écrivez-moi par la rue Montparnasse, 25[4], de mon côté je vous écrirai hôtel de Bordeaux.

Dès que vous aurez vu Miramond vous pourriez proposer et m’envoyer à signer un reçu que je vous retournerai.

Quant à l’argent aussitôt versé, il faudra le faire virer chez Rebert à Thann pour que M. Meng fasse la souscription à l’emprunt

Arrangez-vous avec M. Meng à ce sujet avant votre départ.

Signé G. de Place


Notes

  1. Papier à en-tête imprimé : Duméril, Jaeglé et Cie, S.e.c.p.A, Vieux-Thann.
  2. Voir la lettre à l’Intendance (1er novembre A).
  3. Joseph Jean Marie Miramond de Laroquette.
  4. 25 rue Montparnasse, domicile parisien de Guy de Place.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Vendredi 1er novembre 1918 (B). Copie de la lettre de Guy de Place (mobilisé), à E Hochstetter (Lyon ?) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_1er_novembre_1918_(B)&oldid=43079 (accédée le 8 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.