Hochstetter, E. (actif pendant la Première Guerre)

De Une correspondance familiale

Pendant la guerre de 1914-1918, M. Hochstetter est agent à Lyon des anciens établissements Mertzdorff (†) de Vieux-Thann, gérés par Guy de Place, Damas Froissart, Charles de Fréville, le gérant Georges Jaeglé et le chargé d’affaires M. Meng. En novembre 1918, M. Hochstetter est répertorié comme chef de service de l’usine.

A l'automne 1918, Louis Froissart, mobilisé, se trouve en Alsace. En prévision d'une visite que le soldat pourrait faire à Vieux-Thann, son père, Damas Froissart, lui dresse un tableau du personnel de l'usine familiale de cette ville (lettre du 11 septembre 1918). Il présente ainsi M. Hochstetter, l'un des « nombreux comptables », « contremaîtres des divers ateliers », qui entourent M. Meng :
« Parmi eux, M. Hochstetter, le chef du rayon du blanc, qui nous a longtemps représentés à Lyon, en 1916/17, quand il fallait y reconstituer les lots des tissus emportés pêle-mêle de Vieux-Thann. Je l’y ai vu beaucoup. Peut-être as-tu eu l’occasion de le voir quand il est venu rue de Sèvres [domicile parisien des Froissart] Tu peux demander à le voir si tu vas à Fellering [...] et lui donner de mes nouvelles. »

Il signe E Hochstetter.



Pour citer cette page

« Hochstetter, E. (actif pendant la Première Guerre) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), URI: https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Hochstetter,_E._(actif_pendant_la_Premi%C3%A8re_Guerre)&oldid=53724 (accédée le 25 juin 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.