Vendredi 1er novembre 1918 (C)

De Une correspondance familiale


Lettre (incomplète) de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering)



Reçu le [ ]
Répondu le 11 Novembre 1918

Paris le 1er Novembre

Mon cher Monsieur Meng,

Je vous serai obligé de vouloir bien m’envoyer une douzaine de feuilles de papier timbré à 40 Pfennigs (quarante Pf). Vous les adresserez sous pli recommandé à Madame de Place[1] ; bien entendu c’est au compte de la fabrique. Tâchez aussi de retrouver dans vos papiers les formules de transferts antérieurs, timbrées à 40 Pf. dont je vous ai parlé. Elles doivent être dans une chemise quelconque.

J’ai vivement regretté que vous n’ayez pu m’accompagner à Vieux-Thann. En raison de la situation de santé de votre entourage (dont je souhaite la guérison rapide) je n’ai pas voulu insister ; je serais heureux qu’il vous soit possible de temps en temps de faire un tour là-Bas.


Notes

  1. Hélène Duméril, épouse de Guy de Place.

Notice bibliographique

D’après l’original

Pour citer cette page

« Vendredi 1er novembre 1918 (C). Lettre (incomplète) de Guy de Place (mobilisé) à Jacques Meng (Fellering) », Une correspondance familiale (C. Dauphin et D. Poublan eds.), https://lettresfamiliales.ehess.fr/w/index.php?title=Vendredi_1er_novembre_1918_(C)&oldid=43078 (accédée le 12 août 2022).

D'autres formats de citation sont disponibles sur la page page dédiée.